Prés de 8 milliards de FCFA pour booster la compétitivité des entreprises sénégalaises

Economie

Dakar, 1er fev(APS) - Le Programme National de Mise à Niveau (PNMN) des entreprises, dont la phase pilote est dotée d'une enveloppe de prés de huit milliards de FCFA pour atteindre à terme 60 entreprises, symbolise un jalon décisif dans notre marche inexorable vers la croissance a déclaré le Premier ministre, Macky Sall. Présidant la cérémonie officielle de lancement du PNMN,le chef du Gouvernement a mis l'accent sur l'importance de ce programme qui reste considérable dans l'échelle du dispositif de croissance en général et son poids appréhendé dans la balance des efforts d'industrialisation en particulier . A ce propos, Macky Sall a indiqué que le Sénégal a pleinement pris conscience des opportunités offertes par la dynamique de développement des entreprises et qui consiste respectivement à l'accroissement de la productivité à l'amélioration du niveau de vie et au soutien des autres secteurs de notre économie. Premier pays au Sud du Sahara à démarrer un programme de mise à niveau, le Sénégal a pris le pari, selon M. Sall de couvrir également le secteur des services dont l'importance pour le pays n'est plus à démontrer. Après quatre mois d'activités opérationnelles et des débuts prometteurs, le chef du Gouvernement a souligné pour s'en réjouir que les secteurs prioritaires de la Stratégie de croissance accélérée ont été pris en compte dans le portefeuille des entreprises éligibles au programme. Il a aussi appelé les acteurs du secteur public et privé à poursuivre et soutenir le rythme pour engager un grand nombre d'entreprises dans cette voie salutaire et en même temps tenir les paris de la compétitivité en relevant les défis économiques imposés par la mondialisation. Pour cela, a ajouté le Premier ministre, il est impératif de tirer les leçons de l'expérience et de réfléchir sur les dispositifs institutionnel, organisationnel et financier requis pour que le programme puisse être accessible à toutes les entreprises requérantes sur l'espace national. Ainsi, a-t-il poursuivi, le Gouvernement a engagé des actions dans le sens du renforcement du dialogue entre secteur public et secteur privé dans la conception des stratégies et politiques de promotion de l'investissement et dans la mise en place d'un cadre juridique, judiciaire et administratif suffisamment incitatif aux affaires. Le Programme, financé par l'agence française de développement (AFD) et avec l'appui de l'ONUDI, vise à renforcer tous les déterminants de la compétitivité des entreprises en vue de faire face à la concurrence des produits d'importation sur le marché local et développer les exportations vers les nouveaux marchés de l'UEMOA, de la CEDEAO et des pays du Nord de manière rentable et pérenne, selon Mamadou Lamine Niang, Président du Comité de pilotage. C'est pourquoi, a-t-il noté, sa survie dépendra en grande partie de sa capacité à s'adapter aux exigences du marché. Placé sous la tutelle du ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Entreprenariat féminin et de la Micro finance, le PNMN est logé à l'agence de developpement des PME (ADEPME) porte d'entrée des programmes d'appui aux entreprises. ADL/OF