Djibo Leyti Ka satisfait de l'état d'avancement du chantier de l'aire de transformation du poisson de Potou

Economie

Louga, 28 jan (APS) - Le ministre d'Etat, ministre de l'Economie maritime, M. Djibo Leyti Ka a jugé, vendredi, très satisfaisant, l'état d'avancement du chantier de l'aire de transformation du poisson de Potou sur mer (35 kilomètres de Louga) d'un coût de plus de 115 millions de FCFA. Je suis très satisfait de l'état d'avancement de ce projet d'aire de transformation qui était englouti dans le sable depuis 2001 et qui n'avait jusqu'en juillet dernier pas connu de début de réalisation, a indiqué M. Djibo Leyti Ka qui visitait le chantier. Le ministre d'Etat qui s'est réjoui de la concrétisation sur le terrain de son engagement pris en juillet dernier de faire bouger les choses dans le bon sens, a pris bonne note de la volonté affichée par l'entrepreneur de terminer l'ouvrage d'ici le 10 février prochain. Répondant aux doléances posées par les pêcheurs, les femmes transformatrices et autres mareyeurs, M. Ka a soutenu que le Gouvernement va s'atteler à amener l'électricité pour faciliter l'installation de chambres froides et d'un phare de guidage et aider à goudronner les 2,8 kilomètres de piste séparant Potou au site de transformation. Il a aussi invité les villageois vivant en bordure de mer de se déplacer dans la concertation pour parer à d'éventuelles catastrophes. M. Ka qui s'est chargé de relancer avec la Caisse nationale de crédit agricole (Cncas) les possibilités de financement de la pêche artisanale avec la ligne de crédit de 1 milliard 200 millions FCFA, a aussi informé de la réception, en mars prochain de 17.000 gilets de sauvetage de Taiwan pour une enveloppe de 250 millions de FCFA. Selon lui, cet appui financier constitue un important pas dans sa volonté de doter à moindre coût les 60.000 pêcheurs de cet outil de sécurité. Les pêcheurs, femmes transformatrices et mareyeurs qui se sont tous déclarés satisfaits de l'existence de cette aire de transformation, n'ont toutefois pas manqué de solliciter l'obtention de magasins de stockage de produits halieutiques, de chaînes de froid, de pirogues, de phare de guidage, de camions frigorifiques, de matériels de travail, une essencerie mais aussi le désenclavement, l'électrification et l'adduction d'eau pour ce site fréquenté par les pêcheurs venus de Guet Ndar, de Cayar, de Lompoul, etc. La nouvelle aire de transformation du poisson de Potou sur mer d'un coût de 114 millions 116 mille 856 FCFA est dotée d'une aire dallée avec une soixantaine de claies de séchage, d'un puits de captage d'eau de 1,5 mètres de profondeur, d'un bloc sanitaire, d'une loge du chef de poste et d'une adduction d'eau. Le sous-secteur de la transformation des produits halieutiques qui joue un rôle déterminant dans la vie socio-économique des populations de la zone de Potou est traditionnellement animé par quelque 150 femmes. PON/OF