Le vice-président de la BM : le Sénégal peut atteindre une croissance durable et soutenue

Economie

Dakar, 27 jan (APS) - Le Sénégal a des possibilités d'atteindre une croissance durable et soutenue, à la condition que les autorités s'attèlent à des analyses poussées sur les avantages comparatifs du pays, a déclaré, jeudi, le vice-président pour l'Afrique de la Banque mondiale, Gobind Nankani,. Je pense qu'il y a des possibilités pour le Sénégal de parvenir à une croissance durable et soutenue, a dit M. Nankani au cours d'une conférence de presse tenue à Dakar. Il a cependant averti que dans ce domaine, il n'y a pas de recettes miracles. Selon lui, les leçons tirées des périodes de croissance de certains pays, dans les années 90, font ressortir la nécessité de stratégies nationales. Les pays qui ont réussi (des croissances durables et soutenues) sont ceux qui ont identifié des contraintes majeures à leur croissance et qui les ont jugulé, a dit le vice-président de la Banque mondiale. Le Sénégal a réalisé des progrès intéressants surtout au cours des dernières décennies, en termes de croissance et de réduction de la pauvreté. Je pense que c'est quelque chose qu'il faut saluer, a-t-il souligné, ajoutant qu'il y a encore mieux à faire. Nankani a dit que le Sénégal doit être capable de prendre, concernant les investisseurs nationaux comme étrangers, des décisions de justice équitables et à temps, dans le cadre de l'amélioration de l'environnement des investissements. Le vice-président de la Banque mondiale pour l'Afrique a également parlé du problème des infrastructures sénégalaises et de la mobilité urbaine à Dakar en particulier, comme une des principales contraintes à une croissance durable et soutenue. Il a estimé, par ailleurs, que les procédures d'accès à la terre sont trop longues et trop coûteuses. BK/CTN