Abdoulaye Diop : la pauvreté a baissé de 10,8 pour cent entre 1994 et 2002

Economie

Dakar, 27 jan (APS) - Le ministre de l'Economie et des Finances, Abdoulaye Diop a affirmé, jeudi, que le retour de la croissance économique au Sénégal a permis de réduire le pourcentage de la population en situation de pauvreté de 67,9 pour cent en 1994-1995 à 57,1 pour cent en 2001-2002. Cette situation s'est traduite par une baisse de 10,8 points de pourcentage, a expliqué Abdoulaye Diop qui présentait un exposé sur le thème : l'importance de la recherche pour la politique économique : l'exemple du Sénégal à l'occasion de la conférence sur le développement économique. Le Sénégal a enregistré au cours de ces dernières années, des performances macroéconomiques significatives, reconnues par la communauté internationale, a estimé M. Diop. Selon lui, cela a notamment entraîné un taux de croissance du PIB réel de 6,5 pour cent en 2003 et 6,1 pour cent 2004, dans un contexte de stabilité des prix et de déficits financiers maîtrisés à des niveaux soutenables. Il a, cependant, affirmé que force est de constater que l'ampleur du fléau de la pauvreté demeure toujours élevée puisque touchant encore plus de la moitié de la population. Le ministre de l'Economie et des Finances a, par ailleurs, souligné que le processus d'accumulation des connaissances sur l'économie en Afrique est souvent perturbé par le phénomène de l'exode des cerveaux devant l'attrait des conditions plus favorables sous d'autres cieux. Il a indiqué que l'existence ou non de capacités suffisantes semble être le nœud du problème auquel sont confrontés beaucoup de pays en voie de développement, en Afrique particulièrement. La conférence annuelle sur le développement économique conjointement organisée par la Banque mondiale et le gouvernement du Sénégal se tient pour la première fois en terre africaine, signale-t-on. AD/IN