Me Wade plaide pour un nouveau partenariat nord-sud

Economie

Dakar, 14 Jan (APS) - Le président sénégalais, Me Abdoulaye Wade, a plaidé pour un nouveau partenariat entre pays développés et pays en développement afin d'éviter que les initiatives de longue haleine engagées pour réduire de moitié l'incidence de la faim et de la pauvreté soient vouées à l'échec. Les initiatives de longue haleine engagées pour réduire de moitié l'incidence de la faim et de la pauvreté seront vouées à l'échec, s'il n y a pas de restructuration fondamentale de l'architecture mondiale des échanges, en particulier dans l'agriculture, a écrit le chef de l'Etat sénégalais dans la préface du livre l'Afrique et les objectifs du millénaire pour le développement publié par le PNUD. Il importe notamment que les pays riches renoncent à leurs subventions, abaissent les droits de douane et instaurent des règles de jeu plus équitables, selon Me Wade qui relève aussi que le combat contre le VIH-SIDA, le paludisme et d'autres maladies se soldera par une défaite si l'on ne parvient pas à fournir aux pays pauvres des médicaments et vaccins essentiels en quantité suffisante et à des prix abordables. Reconnaissant que le sens de l'ouvrage est de montrer qu'il est possible d'améliorer le développement humain sur l'ensemble du continent et de mieux maîtriser la mondialisation, le président sénégalais prévient cependant que sans un allégement plus important et plus systématique de leur dette, nombreux sont les pays qui ne pourront jamais assainir durablement leurs finances publiques. Me Wade a ainsi appelé à la mise en œuvre réelle de la déclaration de solidarité fondamentale pour s'attaquer à l'insuffisance des revenus, à l'omniprésence de la faim, aux inégalités entre hommes et femmes, à la dégradation de l'environnement et au manque d'instruction, de services de santé et d'eau potable. Riche en données statique, l'ouvrage présente un diagnostic global et approfondi de la situation du continent ainsi que les évolutions et mutations profondes que connaît l'Afrique et l'état de réalisation de chacun des objectifs en faveur du développement humain. Cet ouvrage qui sera officiellement lancé à la fin du mois de janvier à Dakar a été co-dirigé par le directeur du Bureau des Nations unies pour l'Afrique de l'ouest, Ahmed Rhazaoui, l'économiste principal du PNUD, Grégoire Luc Joël, et la conseillère du Directeur exécutif de la Banque mondiale, Soraya Melalli. MIS//CTN