Plus de 3 000 kiosques seront mis en place pour la distribution du pain, annonce Mamadou Diop

Economie

Dakar, 10 jan(APS) - Le ministre du commerce, Mamadou Diop, s'est réjoui, lundi à Dakar, de l'application stricte de l'interdiction de la vente du pain dans les boutiques et autres étals, affirmant qu'un objectif de mise en place de 3 000 kiosques à travers la ville de Dakar et sa banlieue est prévu dans le cadre de cette opération. M. Diop, qui s'exprimait à l'issue d'une visite de terrain des différentes boulangeries de Dakar et de Pikine, ouvertes notamment à la Medina, à Reubeuss et sur la route des Niayes (Pikine), a souligné que cette mesure d'interdiction permet de mieux protéger les consommateurs sur les mesures d'hygiène et de salubrité pour cette denrée très prisée par les populations. Selon le ministre du commerce le pain vendu dans les kiosques, permettra de créer plusieurs emplois et favorisera aussi une baisse de son prix de vente. Il a trouvé absurde que le pain sorti de la boulangerie pour un prix de 90 francs CFA, soit proposé aux consommateurs à 150 francs CFA. Ainsi, il a dit qu'avec la mesure d'interdiction il reste optimiste pour une révision et une baisse du prix de la baguette de pain. Il a également lancé un appel à tous les propriétaires de boulangeries à veiller à l'application de cette interdiction de vente du pain dans les boutiques et de permettre une distribution correcte' du pain dans tous les quartiers. Selon lui, l'Etat veillera à ce que les points de vente soient multipliés pour rapprocher les consommateurs de ces lieux. Il a invité, à cet effet, les populations à comprendre que cette mesure est en leur faveur pour mieux les protéger, tant sur le plan de l'hygiène que sur la possibilité de baisse du prix du pain. Pour sa part, M. Lamine Gaye, président des boulangers a dit sa satisfaction et sa disponibilité à collaborer avec les autorités pour mieux sensibiliser les commercantset les consommateurs qui rechignent à respecter la mesure d'interdiction de vente du pain dans les boutiques. Il a tenu à rassurer les consommateurs sur la distribution du pain dans les kiosques durant une partie de la journée et même tardivement dans la soirée pour leur permettre de disposer de leur denrée à tout moment. Selon M.Gaye, il n'y a aucune manifestation négative des boulangers à cette mesure d'interdiction de la vente du pain dans les boutiques, précisant que cette décision est salutaire et permet d'augmenter le chiffre d'affaires des boulangers, grâce à la suppression des intermédiaires qui évoluent dans la vente du pain. Aujourd'hui, il reste maintenant à assainir le milieu afin de parvenir à produire un pain de qualité pour les consommateurs. BD/OF