Installation de la première cellule PDS à Milan +++ Du correspondant permanent de l'APS : Moustapaha Maréna+++

Economie

Milan, 10 jan (APS) - La première cellule du parti démocratique sénégalais (PDS), a été mise sur pied, lors d'une réunion tenue samedi dernier à Milan, à l'initiative de Sénégalais vivant en Italie depuis quinze ans. La cellule avec comme objectif de soutenir la politique du président de la République en Italie à travers notamment l'organisation de forums d'idées sur des thèmes liés particulièrement à la santé, l'assistance aux immigrés et l'aide au développement. La création de cette structure permettra aux nombreux Sénégalais de pouvoir aborder en profondeur les multiples difficultés notamment le renouvellement du permis de séjour, la lenteur dans l'obtention du passeport, la mise en service au niveau du Consulat Général de Milan, d'un répondeur automatique, qui permettra de savoir les horaires de travail, l'assouplissement du décret sur les voitures d'occasions etc. Nous avons la possibilité de pouvoir collecter plusieurs dons en nature et en espèces pour le Sénégal, mais nous souhaitons également pouvoir bénéficier de certaines facilités douanières, a expliqué Pape Gueye, président de la cellule PDS à Milan. Le président de la cellule PDS à Milan, a aussi précisé que sur toutes ces questions, nous comptons sur la compréhension et la diligence du gouvernement du Sénégal pour trouver des solutions justes et durables. Lakhat Sourang, consul général du Sénégal à Milan, s'est de son coté réjoui de cette initiative, avant d'apporter des réponses précises aux nombreuses questions soulevées durant la réunion. Ainsi, il a rappelé que le président de la République, Abdoulaye Wade, accorde une importance particulière à l'ensemble des problèmes des immigres. En effet, a-t-il poursuivi, la plupart des immigres Sénégalais sont âgés entre 25 et 30 ans et ils représentent ainsi la crème de notre pays. A cet effet, le consul général a lancé un appel à cette nouvelle génération d'immigrés, composée notamment de docteurs, d'ingénieurs, de professeurs, d'enseignants et de journalistes. Vous devez suivre l'exemple des Italiens, qui, après la fin de la guerre mondiale, faisaient partie des premiers immigrés. Mais une fois qu'ils sont parvenus à avoir de l'argent et acquis un savoir-faire, ils sont revenus chez eux pour développer leur pays. Lakhat Sourang a par ailleurs reconnu l'exiguïté des actuels locaux du Consulat, avant de révéler que depuis plus d'un an, le président de la République a débloqué une enveloppe substantielle pour la location de nouveaux locaux. Il a également demandé aux immigres de l'aider dans la recherche d'un immeuble, situé non loin de la gare centrale et qui sera digne d'abriter le Consulat. Le Consul Général était entouré du vice-Consul Général, El hadj Sidy Niang et de Mamadou Fall, attaché Consulaire. MM/OF