Ibrahima Isidore Ezan satisfait après l'adoption de sa loi par l'Assemblée nationale

2

Dakar, 7 jan (APS) - Le député du PDS, Ibrahima Isodore Ezan, à l'origine du projet de loi d'amnistie portant notamment sur les faits liés à l'assassinat de maître Babacar Sèye, a exprimé, vendredi, sa satisfaction après l'adoption, par l'assemblée nationale, de sa proposition. M. Ezan a expliqué, à la fin de la séance plénière, qu'il a initié la loi au nom de la famille du défunt magistrat et au nom de la nation, soulignant que nous sommes une jeune démocratie, avec un Etat de droit. Selon lui, une loi d'amnistie sert à apaiser et non pas à créer des tensions. Elle sert également à effacer des faits passés. Tout en disant avoir entendu que la loi d'amnistie effaçait des faits futurs, il a souligné que ce quiproquo a été réglé avec l'amendement de l'article premier qui stipule que la loi s'applique désormais aux faits qui sesont déroulés entre le 1-er janvier 1983 et le 31 décembre 2004. Tous ceux qui disent qu'une loi d'amnistie efface des faits futurs font de la digression, a-t-il dit. La loi Ezan qui amnistie les faits liés à l'assassinat de maître Babacar Sèye et aux événements politiques entre 1983 et 2004 a été votée par la majorité des députés, vendredi. AD/CTN