Le vice-président éxécutif de la SFI en visite de trois jours à Dakar

Economie

Dakar, 4 jan (APS) - Le directeur général de la Banque mondiale et vice-président exécutif de la société financière internationale (SFI), Peter Woicke, a entamé lundi, une visite de trois jours consacrée essentiellement aux activités d'assistance technique et de conseil de la SFI, l'institution chargée du secteur privé au sein du Groupe de la banque mondiale. Accompagné de Richard Ranken, directeur de la SFI pour la région Afrique, M. Woicke s'entretiendra notamment avec le premier ministre sénégalais, Macky Sall, des représentants du secteur privé local, des bailleurs de fonds et avec des clients de la SFI, souligne un communiqué parvenu à l'APS. Les réunions prévues avec le gouvernement du Sénégal permettront à M. Woicke d'avoir des échanges de vues sur les priorités du pays en matière de développement économique et social et d'explorer les moyens susceptibles d'améliorer l'environnement des entreprises afin de favoriser le développement du secteur privé, précise la même source. La stratégie de la SFI au Sénégal vise en priorité à favoriser l'expansion du secteur privé par l'investissement dans les grands secteurs exportateurs tels que le tourisme et l'agroalimentaire, la prestation de services-conseils au gouvernement, l'assistance technique au secteur privé et notamment aux petites et moyennes entreprises (PME). La SFI a pour mission de promouvoir l'investissement privé durable dans les pays en développement pour y faire reculer la pauvreté et améliorer les conditions de vie. Elle finance des investissements au niveau du secteur privé des pays en développement, mobilise des capitaux sur les marchés financiers internationaux, travaille avec ses clients pour améliorer la viabilité environnementale et sociale de leurs opérations, et fournit des services d'assistance technique et de conseil aux gouvernements et aux entreprises. Depuis sa création, en 1956, elle a engagé plus de 37 milliards de dollars au titre de financements pour son propre compte et monté des opérations de syndication d'une valeur de 22 milliards de dollars en faveur de 2 990 entreprises de 140 pays en développement. Son portefeuille d'engagements au plan mondial se chiffrait à 16,8 milliards de dollars à la fin de son dernier exercice, non compris le portage de 6,6 milliards de dollars de prêts syndiqués pour le compte de participants. Au cours de l'exercice 2004, la SFI a pris des engagements d'un montant global de 407 millions de dollars pour 25 projets dans 12 pays d'Afrique subsaharienne. Au 30 juin, son portefeuille d'engagements pour la région se chiffrait au total à quelque 1,8 milliard de dollars. OF