L'accord de siége pour l'ouverture d'un bureau régional de la Bad à Dakar, ratifié mardi

Economie

Dakar, 28 dec (APS) - L'assemblée nationale a procédé, mardi, en séance plénière, à la ratification de l'accord de siége relatif à l'ouverture d'un bureau régional du groupe de la Banque africaine de développement (Bad) à Dakar. Le Bureau régional qui est établi à Dakar couvre les activités de la Bad et du Fonds africain de développement (Fad) auprès de la République du Sénégal, de la République islamique de la Mauritanie, de la République de la Gambie et de la République du Cap-Vert, indique un communiqué parvenu à l'APS. L'ouverture du bureau régional au Sénégal se justifie par la taille du portefeuille du Sénégal, la possibilité de réaliser de nouvelles opérations de prêt en faveur du secteur public, le potentiel de développement du secteur privé, l'accessibilité du pays, les capacités institutionnelles, et enfin les perspectives de promotion de l'intégration régionale, souligne-t-on. En cas de besoin, la Bad, en accord avec le Gouvernement du Sénégal, pourra établir d'autres bureaux dans d'autres localités du pays, ajoute le communiqué. Le bureau régional de Dakar permettra de renforcer la présence du groupe de la Banque dans les quatre pays couverts, conformément à son plan stratégique qui met l'accent sur l'amélioration du dialogue avec les pays membres, le renforcement de la coordination avec les bailleurs de fonds, la consolidation des relations avec les organisations sous-régionales et régionales et une meilleure performance dans l'exécution des projets. Depuis le 10 octobre 1972, date de sa première intervention au Sénégal, jusqu'à fin novembre 2004, le Groupe de la Banque a octroyé au Sénégal des prêts et des dons pour un montant d'engagement net de 556 millions d'Unités de Comptes (445 milliards de FCFA) pour le financement de 60 opérations dans les secteurs clés du développement économique et social suivants : développement rural, transport, développement social et secteur privé, rappelle-t-on. Ces opérations comprennent les projets visant l'intégration économique régionale à travers les organisations sous-régionales telles que l'OMVS, l'OMVG, etc. Déjà, 48 opérations sont achevées et 18 sont en cours d'exécution. Au cours de la période 2002-2004, le Groupe de la Bad a mis à la disposition du Sénégal l'équivalent d'au moins 100 millions de dollars US compte non tenu d'une part, des ressources additionnelles que le Sénégal a obtenues dans le cadre de l'initiative de réduction de la dette des pays pauvres très endettés (PPTE), et d'autre part, des ressources allouées au financement des projets s'inscrivant dans le cadre du NEPAD. S'agissant du prochain cycle de programmation des interventions du Groupe de la Bad pour la période 2005-2007, les deux parties viennent de conclure une série de consultations en vue de la préparation du Document de Stratégie par Pays (DSP) qui définira les axes d'intervention de la Bad au cours des trois prochaines années. Le Groupe de la Bad est actuellement doté de deux bureaux régionaux au Sénégal et au Gabon et de 5 bureaux nationaux (Égypte, Éthiopie, Nigeria, Ouganda et Tanzanie). Dans le cadre de sa politique de décentralisation, le Groupe de la BAD ouvrira 25 bureaux de représentation d'ici fin 2006. OF