Abdoul Aziz Sow : La crise ivoirienne peut avoir des effets négatifs dans la mise en œuvre du NEPAD ++ Assane Diagne: Envoyé spécial de l'APS ++

Economie

Saly, 26 nov (APS) - Le ministre du NEPAD, de l'Intégration économique africaine et de la Politique de bonne gouvernance, Abdoul Aziz Sow a affirmé, vendredi, que la crise qui secoue la Côte d'Ivoire peut avoir des effets négatifs dans la mise en place du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD). Toute crise dans un pays d'Afrique constitue un frein, a notamment déclaré à la presse M. Sow qui présidait à Saly Portudal (Mbour), un séminaire de trois jours sur la mise en œuvre du NEPAD aux plans national, régional et continental. Nous partageons tout avec la Côte d'Ivoire , a rappelé le ministre du NEPAD, de l'Intégration économique africaine et de la Politique de bonne gouvernance, citant notamment la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), l'Union économique et monnétaire ouest africaine (UEMOA), la monnaie commune le franc CFA et la même législation en matière de droit des affaires. Selon Abdoul Aziz Sow, si la Côte d'Ivoire produit sans vendre, cela va se répercuter sur la monnaie commune, le CFA, ajoutant que la Côte d'Ivoire est la locomotive de l'UEMOA. Le conflit ivoirien pose un cas de bonne gouvernance, a notament expliqué Abdoul Aziz Sow, expliquant que c'est l'une des priorité du NEPAD à savoir la démocratie , la paix et la sécurité. Tout le monde doit se mettre à trouver une solution à la crise ivoirienne comme on l'a fait avec le Libéria, la Sierra Leone et récemment avec la Guinée Bissau, a rappelé M.Sow pour qui, tout problème dans un pays voisin a des conséquences sur l'autre. Il a, en outre, indiqué que nous devons tous nous impliquer dans la recherche de la paix, ajoutant que personne ne souhaite que ce conflit perdure. Si la case du voisin brûle, il faut l'aider à l'éteindre surtout quand on a ses propres enfants à l'intérieur, a-t-il encore dit. Le séminaire sur le mise en œuvre du NEPAD se déroule du 26 au 28 novembre. Il est présidé par le ministre Abdoul Aziz Sow et son homologue des Postes, des Télecommunications et des NTIC, M. Joseph Ndong. AD/OF