Lamine Bâ lie le développement durable à l'accès des populations à l'eau en Afrique

Agriculture

Dakar, 25 nov (APS) - Le ministre de la Prévention, de l'Hygiène publique et de l'Assainissement, Lamine Bâ a lié le développement durable à l'accès des populations à l'eau et à la résolution du problème de l'assainissement de façon définitive en Afrique. M. Bâ s'exprimait à l'occasion de l'ouverture de la consultation sous régionale de ANEW (réseau africain de la société civile pour l'eau) sur le thème droits humains et accès aux services d'eau, d'assainissement et d'hygiène dans la production sociale de l'habitat. Il a indiqué que dans les villes d'Afrique, on note plus de 40.000 décès par an dus aux maladies diarrhéiques. Il a, à cet égard, insisté sur la nécessité de trouver une solution au problème lié à l'eau en Afrique. Parlant de la situation au Sénégal, le ministre de la Prévention, de l'Hygiène publique et de l'Assainissement a estimé que la réalisation des objectifs de développement du millénaire (OMD), implique la nécessité de faire face au défi pour satisfaire la demande sociale en matière d'eau et d'assainissement. Soulignant que le déficit en matière d'accès en eau est élevé au Sénégal, notamment en milieu périurbain, M. Bâ a indiqué que seulement 13 pour cent des ménages sont branchés sur les systèmes d'égouts conventionnels. Selon lui, 35 pour cent des ménages utilisent des cuves, contre 55 pour cent qui ne disposent pas d'aucun moyen d'assainissement approprié là ou 10 pour cent n'ont aucun système d'évacuation des eaux usées. Parlant, pour sa part des objectifs de la rencontre dont la fin est prévue samedi, Malick Gaye, coordonnateur d'Enda-rup a indiqué que la consultation qui regroupe 40 représentants de la société civile de plusieurs pays d'Afrique, se propose d'apporter une contribution pertinente des participants au forum sur l'eau, prévue à Dakar du 29 novembre au 2 décembre. Il a par ailleurs indiqué que le nombre d'habitations qui n'ont pas accès à l'eau est estimé aujourd'hui à 1,1 milliards de maisons. Ce chiffre passera à 3 milliards d'habitations sans eau en 2025. BD/IN