La valeur ajoutée brute a connu une légère baisse en 2003, selon la DPS

Economie

Dakar, 25 nov (APS) - La valeur ajouté brute a connu une légère baisse au Sénégal, passant de 29 pour cent en 2002 à 28 pour cent en 2003, révèle la division de la Prévision et de la Statistique (DPS). Cette baisse résulte essentiellement du repli des taux des valeurs pour les BTP et les industries qui passent respectivement de 33 pour cent à 25 pour cent, et de 22 pour cent à 19 pour cent, explique la DPS, dans un document intitulé Banque des données économiques et financières 2003 provisoire) Par contre, la rémunération du facteur travail dans la valeur ajoutée a connu une amélioration passant ainsi de 44 pour cent à 47 pour cent, alors que la part du capital s'établit à 34 pour cent contre 32 pour cent en 2002, selon le document, dont copie est parvenu à l'APS, jeudi. Quant au taux de fiscalité, il se stabilise autour de 6 pour cent. Au niveau financier, le taux d'endettement moyen des entreprises, par rapport au total du bilan se situe autour de 20 pour cent au moment où l'autonomie financière exprimée par le ratio des capitaux permanents par rapport aux dettes à long terme est de 1,7 pour cent, analyse la DPS. La capacité des entreprises à rembourser les dettes financières est de 38 pour cent par an, avec 115 jours de crédits fournisseurs contre 71 jours de créance-clients en moyenne de chiffre d'affaires, ajoute le document. BK/OF