Deux accords de cinq milliards pour les secteurs de la pêche et de l'eau

Economie

Dakar, 17 nov (APS) - Le Japon a signé mercredi avec le Sénégal deux accords de financement pour la construction d'un centre de pêche à Lompoul (3,250 milliards) et pour la réalisation d'un projet d'approvisionnement en eau potable en milieu rural (2,475 milliards). Les accords de financement ont été signés entre le ministre de l'Economie et des Finances, Abdoulaye Diop, et l'ambassadeur du Japon Akira Nakajima, en présence du représentant de la Banque mondiale. Le centre de pêche de Lompoul doit permettre la réalisation d'infrastructures avec notamment la construction de deux quais de débarquement, et de triage, d'une aire de transformation des produits et d'une fabrique de glace en plus de deux châteaux d'eau. Il est également prévu l'équipement en matériels de surveillance et de sécurité des pirogues. Pour le ministre de l'Economie et des Finances, le projet contribuera de manière effective à l'amélioration des conditions de travail des pêcheurs et de la qualité des produits destinés aux populations. Le deuxième accord qui porte sur la première phase du projet d'approvisionnement en eau potable en milieu rural, permettra la réalisation d'ouvrages hydrauliques, de fournitures et l'installation d'équipements de pompage dans trois régions du Sénégal: Kaolack, Thiès et Tambacounda. Le projet garantit une meilleure qualité de l'eau à près de 34 000 habitants à la suite de la construction de trois installations en alimentation d'eau avec sept forages équipés de motopompes à moteurs, un réservoir et des bornes-fontaines. Le projet, prévu en deux phases, cible également les régions de Louga, de Saint-Louis et de Matam, mais l'accord de 2, 475 milliards porte essentiellement sur la première phase, signale-t-on. Les deux parties ont manifesté leur ferme volonté pour une exécution rapide des travaux et la réalisation des projets dans les délais prévus. BS/CTN