Le désenclavement de la Casamance est la principale priorité du gouvernement, selon Macky Sall

Economie

Ziguinchor, 17 nov (APS) - Le désenclavement interne et externe de la Casamance constitue l'objectif principal du gouvernement sénégalais, a déclaré mercredi à Ziguinchor le Premier ministre Macky Sall. Le désenclavement interne et externe reste la priorité du gouvernement dans cette région, a notamment dit M. Sall qui procédait au lancement de l'Agence nationale pour la relance des activités économiques et sociales en Casamance (ANCAR). A cet égard, il a annoncé que la liaison maritime Dakar Ziguinchor va reprendre bientôt, soulignant que la procédure pour l'acquisition d'un bateau neuf se poursuit. L'appel d'offre a été déjà été lancé et le dépouillement est aujourd'hui en cours, a-t-il précisé. M. Sall a indiqué que le coût du navire, dont la construction devrait prendre 18 mois s'élève à 15 millions de dollars. Cette enveloppe a été déjà mobilisée grâce au soutien de l'Allemagne, de la Banque européenne d'investissement et du gouvernement du Sénégal, a-t-il souligné. En attendant la mise en place du bateau neuf, le gouvernement sénégalais a entrepris des démarches auprès du gouvernement d'Indonésie en vue de l'affrètement d'un navire répondant aux normes de sécurité et de confort ainsi qu'aux conditions de navigabilité Les discussions entre les deux parties ont beaucoup avancé, a encore souligné le chef du gouvernement, qui espère ainsi qu'elles permettront d'aboutir à la mise en service imminente de ce navire Le chef du gouvernement a, par ailleurs, indiqué que les travaux de construction du quai de Ziguinchor avancent à un rythme satisfaisant. Tout en rappelant les importants efforts consentis par le gouvernement en faveur de la Casamance, M. Sall a ajouté que d'autres actions sont prévues en 2005. Elles concernent l'ouvrage d'accostage de Karabane, la boucle du Blouf, les espaces jeunes, etc. Parmi les actions majeures figurent notamment l'option du gouvernement de construire une route de contournement de la Gambie mais aussi un aéroport à Tobor, à la sortie de Ziguinchor. La paix reste cependant la condition sine qua none pour la réalisation de toutes ces actions, a-t-il estimé. Il a, à cet effet, rappelé que l'engagement du gouvernement pour la reconstruction et la relance des activités économiques et sociales demeure résolu, tout comme l'est sa détermination à ne point négocier l'intégrité nationale. Auparavant, le chef du gouvernement avait tenu à rappeler le caractère historique de l'évènement que constitue le lancement de l'Agence nationale pour la relance des activités économiques et sociales en Casamance. A ce sujet, il a rappelé que 61 milliards ont été mobilisés dans le cadre du Programme de relance des activités économiques et sociales en Casamance grâce à une réaction positive des partenaires au développement. Devant une foule nombreuse massée à la place Gao, il a souligné que l'objectif dudit programme est de répondre aux attentes de la populations pour l'amélioration de leurs conditions de vie. ASG/CTN