Le ministre de l'Elevage annonce une série de programmes pour lutter contre le vol du bétail

Economie

Niakhar, 6 nov (APS) - Le gouvernement du Sénégal envisage de lutter contre le vol du bétail à travers une législation plus coercitive, la stabulation et l'identification du bétail, ainis que la construction d'abattoirs modernes dans les régions et à Dakar, a annoncé le ministre de l'Elevage, Mme Oumou Khairy Guèye Seck. Nous allons stabuler et identifier le bétail pour mieux lutter contre le vol du bétail, a notamment dit Mme Seck qui s'adressait à la presse en marge de la cérémonie officielle de lancement de la campagne nationale d'insémination artificielle, vendredi à Niakhar (région de Fatick, centre). Mme Seck a ajouté, à cet égard, nous avons aussi un programme de mise en place d'une législation plus coercitive par apport à ce phénomène (vol de bétail), pour que les voleurs soient plus sévèrement punis par la loi et (pour) cela nous sommes en train de travailler avec le réseau des parlementaires . Elle a également souligné que le ministère de l'élevage a aussi un programme d'assainissement des circuits de production, car les animaux volés aboutissent souvent aux abattoirs par des circuits qui ne sont pas contrôlés tels que les abattoirs clandestins installés un peu partout dans le pays. Elle a précisé qu'avec l'insémination c'est toute la problématique de la stabulation du bétail qui est posée, et qui dit stabulation dit étable, dit également sécurisation du cheptel, parce que aujourd'hui le cheptel est voué à lui-même et notre programme est de créer des fermes privées modernes qui vont servir de base au développement de l'élevage. Mme Seck, a annoncé que le gouvernement a commencé un programme de construction d'abattoirs modernes dans le pays, ajoutant que la région de Fatick sera une région phare dans ce programme +nouveaux abattoirs du Sénégal+ (qui a demarré) avec la pose de la première pierre récemment à Dahra (région de Louga) d'un abattoir moderne. Le ministre de l'Elevage a annoncé, à cet égard, l'existence d'un programme de construction de huit abattoirs régionaux et d'un abattoir moderne au niveau de Dakar. Sur le choix de Niakhar pour abriter la cérémonie de lancement officiel de la campagne nationale 2004-2005 de l'insémination artificielle bovine, Mme Seck a expliqué que ce choix est hautement symbolique, car Fatick est la région qui concentre le plus de vaches métis actuellement avec la région de Kaolack. Elle a estimé que pour une fête des veaux métis, il était tout à fait indiqué de venir ici dans la région de Fatick et plus particulièrement à Niakhar parce que nous n'avons pas à chercher bien loin pour trouver les animaux que nous avons inséminés et que nous avons voulu montrer au Premier Ministre et au gouvernement. SG/IN