Le gouvernement compte impulser une nouvelle dynamique au secteur de l'élevage (Macky Sall) +++ Envoyé spécial de l'APS : Souleymane Gano +++

Economie

Niakhar (Fatick), 6 nov (APS) - Le gouvernement du Sénégal compte impulser une nouvelle dynamique au secteur de l'élevage dans le cadre de sa stratégie de croissance accélérée qui sous-tend sa politique économique, a annoncé vendredi à Niakhar (région de Fatick) le Premier ministre, Macky Sall. Le chef du Gouvernement qui présidait à Niakhar, localité située dans le département de Fatick (centre), la cérémonie de lancement officiel de la campagne nationale d'insémination artificielle 2004-2005, a précisé, à cet égard, que le gouvernement, compte impulser une nouvelle dynamique au secteur de l'élevage, afin de reconquérir les marchés intérieurs et ressaisir les opportunités offertes par les marchés sous-régionaux, régionaux et internationaux. Selon lui, cette nouvelle dynamique sera sous-tendue par la modernisation et l'accroissement de la compétitivité, notamment par l'introduction de techniques et technologies nouvelles (nous) permettant de s'adapter à la mondialisation du marché. Pour M. Sall, le nouveau credo du gouvernement, c'est penser ou agir autrement dans le sous secteur de l'élevage, ceci dans le cadre de la vision du chef de l'Etat pour la satisfaction optimale et durable des besoins de la population en produit animal. Le Premier ministre a rappelé l'enjeu à la fois économique et de santé publique que revêt cette campagne nationale d'insémination artificielle, car, il est claire que la balance commerciale, ainsi que le niveau de consommation en protéine d'origine animale sont largement influencés par le déficit structurel en viande, en lait et en produits laitiers, a-t-il dit, ajoutant que j'en veux pour preuve le niveau des importations qui ont été multipliées par trois pour le lait et par trente pour la viande blanche lors de ces dix dernières années. C'est pour ces raison, a-t-il encore dit, que le gouvernement, ayant compris la nécessité d'investir davantage dans le secteur de l'élevage, a dégagé d'urgence un montant de 1,4 milliards de francs Cfa dans le cadre de la campagne agricoles 2004. Le Premier ministre était accompagné de nombreux ministres dont Mme Oumou Khairy Guèye Seck, ministre de l'élevage. SG/IN