Une enveloppe annuelle de 13 milliards de francs sera consacrée à l'augmentation des salaires, selon le Ministère de l'Economie et des Finances

Economie

Dakar, 1er nov (APS) - Le gouvernement sénégalais va consacrer une enveloppe annuelle de 13 milliards de francs CFA à l'augmentation des salaires des agents de la fonction publique sénégalaise, indique un communiqué du ministère de l'Economie et des Finances reçu à l'APS, précisant que cette mesure concerne environ 70.000 agents de la fonction publique. La hausse a également concerné les pensionnés du Fonds national de retraite (FNR), en raison du principe d'indexation, explique la même source. Elle souligne que la mesure vise à créer les conditions d'une meilleure motivation des agents de la fonction publique, à renforcer leur pouvoir d'achat et à valoriser certaines fonctions pour les rendre plus compétitives vis-à-vis du secteur privée et des organisations internationaux qui attirent de plus en plus de cadres administratifs. L'enveloppe de 13 milliards de francs correspond, pour un effectif de 70.000 agents, à une augmentation mensuelle moyenne de 15.400 FCFA par agent et une hausse annuelle moyenne de 184.000 FCFA par agent, lit-on dans le texte qui ajoute que contrairement aux hausses précédentes, l'augmentation des salaires de cette année s'est réalisée par la revalorisation du point indiciaire. Ainsi, les gains ne sont pas identiques d'un salarié à un autre, variant suivant les situations familiales et les engagements des agents, poursuit le communiqué, soulignant que la hausse consacre ainsi le déblocage du point indiciaire qui avait été gelé depuis 1980, suites aux mesures des Politiques d'ajustement structurel (PAS) et de contrôle de la masse salariale. C'est dans le cadre d'un programme triennal que les autorités sénégalaises ont retenu la mise en oeuvre d'un programme de recrutement spécial de 5.000 agents par année dans la fonction publique, à compter de 2003, et la hausse des salaires des fonctionnaires, rappelle le communiqué. Il souligne que dans le processus ayant abouti à la hausse des salaires intervenue ce mois d'octobre, un cabinet privé a d'abord été sélectionné pour faire un diagnostic de la politique salariale dans la fonction publique et définir les modalités de la hausse. Selon le document, l'augmentation des salaires du mois d'octobre constitue la première étape d'un processus de revalorisation salariale qui s'étalera sur trois années, annonçant que d'autres hausses de salaires interviendront en octobre 2005 et octobre 2006. Le gouvernement a également prévu une baisse de la fiscalité sur les salaires à partir de janvier 2005, poursuit le document qui précise que cette baisse bénéficiera aux salariés de la fonction publique et du secteur privé. L'augmentation des salaires dans la fonction publique est effective depuis le 29 octobre, selon le ministère de l'Economie et des Finances. AD/BK