L'Inspection des Eaux et forêrts de Ziguinchor lance une campagne de régénération des forêts

Agriculture

Ziguinchor, 31 oct (APS) - L'Inspection régionale des eaux, forêts et chasse de Ziguinchor a lancé un d'une campagne de sensibilisation des élus et populations et programme de régénération et du contrôle tous azimuts de la circulation du bois dans la partie méridionale du Sénégal suite aux multiples agressions contre la forêt. Ces différentes agressions font régresser en superficie et déprécier la qualité du bois et de la valeur économique du patrimoine forestier, a déclaré, dans un entretien accordé à l'APS, l'inspecteur régional des eaux, forêts et chasse, M. Ousmane Cissokho. Des émissions dans quatre stations de radio implantées dans la région dans six langues locales ont également aidé les populations à savoir le limites des compétences des collectivités locales et d'afficher la volonté des différents villages de créer des comités de surveillance et de lutte contre les feux de brousse, a soutenu M. Cissokho. En dehors de cette campagne de sensibilisation, des actions de reboisement ont été menées dans la région avec la réalisation de 70 hectares de tek, caïcédra et gmélina à Bignona, Tobor, Belaye et dans le Diagnon, a souligné l'Inspecteur. Parlant des feux de brousse qui sont l'un des facteurs de dégradation les plus redoutables du couvert végétal avec 13 cas enregistrés pendant la campagne, l'Inspecteur a soutenu qu'ils ont généralement des causes criminelle, de braconnage, de carbonisation irrégulière, de défrichement agricole, de récolte de miel ou de mégots de cigarettes. Ce fléau qui cause des dégâts sur le tapis herbacé, les arbustes et arbrisseaux et la régénération naturelle a amené les services des eaux, forêts et chasses à imaginer un programme prévoyant la redynamisation de 40 comités de lutte et la création de 25 nouveaux, l'ouverture de 45 kilomètres de pare-feux, la mise à feu précoce de 3000 hectares et la réalisation de 20 émissions radio pour sensibiliser les populations. La région de Ziguinchor verse 30 millions de francs au Trésor par an, correspondant à ce que les régions de Tambacounda et Kolda amassent en un mois, a dit M. Cissokho, précisant que cette somme provient globalement des contentieux et des produits de cueillette. PON/AD