Abdoulaye Sakho souhaite le départ des dirigeants débonnaires du football local

3

Dakar, 13 juil (APS) - Le professeur Abdoulaye Sakho a, au cours d'un point de presse tenu vendredi à Dakar pour le lancement de son livre Gestion du football sénégalais : onze éléments pour comprendre, a plaidé pour la modernisation du management de la discipline au Sénégal. M. Sakho a déploré le football sénégalais (qui) souffre de son système de gestion archaïque et qu'il faut que notre football se départisse de ces dirigeants débonnaires qui vivent aux dépens des pratiquants. Aujourd'hui, le football est devenu une activité économique et ceux qui ont en charge ses destinées doivent le faire en fonction des moyens modernes de gestion, a souligné le professeur Sakho qui avait à ses côtés, le co-auteur du livre, le magistrat Cheikh Diassé. Sur le choix d'écrire sur le football en particulier et non sur le sport en général, les deux auteurs de l'ouvrage préfacé par le journaliste sportif Abdoulaye Dabo, ont répondu: nous vivons le football et l'avons pratiqué. En plus, le football est plus accessible. Ils ont indiqué que toutes les disciplines sportives peuvent se retrouver dans leurs écrits, parce qu'ils ont donné dans le livre des indications et des éléments pouvant aider le football. Une déclaration liminaire a été lue devant la presse et en présence d'un nombreux public, notamment des dirigeants du football, des présidents de club, de hauts techniciens du football, ainsi que d'anciennes gloires. Abdoulaye Sakho a souligné que l'ouvrage paraît dans un contexte qui ne semble pas militer pour la sérénité dans la gestion du football de notre pays. Mais ce n'est pas ce contexte qui nous a guidés, nous avions commencé la rédaction il y a maintenant plus de deux ans. Sans vouloir jeter l'anathème sur personne, Cheikh Diassé a dit que lorsqu'ils ont pensé et commencé la rédaction de cet ouvrage, le différend entre la Fédération sénégalaise de football (FSF) et le Cadre de concertation des présidents de club n'était pas né. Le reproche que nous faisons à nos dirigeants, c'est d'avoir mis notre football dans une situation délétère et notre ouvrage relate tous les aspects des travers de notre football, a-t-il expliqué. Cheikh Diassé, juge financier, a soutenu que dans son intervention qu'un juriste (le professeur Sakho) et un magistrat (de la cour des comptes, lui-même) partageant la même passion du football, les mêmes missions de droits, de justice, de transparence et de bonne gouvernance ont librement décidé d'écrire ce livre qui ne vise personne. LTF/SAB