L'Afds pour un partenariat fort avec les organisations de développement

Economie

Ziguinchor, 22 oct (APS) - L'Agence du fonds de développement social (AFDS) a indiqué, à l'issue de deux jours d'atelier à Ziguinchor, qu'elle entend fonder sa stratégie dans cette région sur un partenariat avec les organisations de développement présentes sur le terrain. En plus de ce partenariat, l'accent sera aussi mis sur une politique de communication adéquate, ont encore souligné les dirigeants de la structure. L'atelier de validation, ouvert jeudi par le gouverneur de la région Mame Birame Sarr, en présence de la directrice générale de l'AFDS, Khardiata Lô Ndiaye, a pris fin vendredi sur une volonté affichée des responsables de l'agence d'oeuvrer en parfaite collaboration avec les projets-programmes présents à Ziguinchor. De la même manière, ces responsables ont fait part de leur ferme intention de déployer une stratégie de communication prenant en charge les spécificités du Sud. Les préoccupations des femmes ont également été prises en compte pour leur accès au financement et le renforcement de leurs capacités. Cette volonté a été affichée au sortir de réflexions sur l'accès aux services sociaux de base, la création de richesses, le renforcement des capacités des organisations communautaires de base et des personnes vulnérables, etc. Ainsi, les travaux de groupe ont fait ressortir la nécessité de réhabiliter et d'équiper les postes et cases de santé, de construire des salles de classe, des bibliothèques, des puits etc. Il a été également question de soutenir notamment le petit commerce, la transformation artisanale de produits halieutiques, l'artisanat, l'élevage et la petite pêche. Les séminaristes ont aussi appelé à la prise en compte des îles et des spécificités locales, tout en soulignant, entre autres préoccupations, qu'il faut éviter de stigmatiser les groupes vulnérables. Evoquant la contribution de l'agence à la dynamique de reconstruction de la Casamance, l'adjoint au gouverneur, Gorgui Mbaye a indiqué que les débuts de l'AFDS sont prometteurs dans la région avant d'ajouter qu'il fonde beaucoup d'espoirs sur cette structure qui reste un pilier important. Le diagnostic et les pistes dégagées par les séminaristes vont notamment permettre de faciliter le travail du comité technique régional de validation, a souligné M. Mbaye. Le spécialiste principal en passation de marchés à l'AFDS, Cheikh Sadibou Samb a, pour sa part, indiqué que l'immense travail abattu en un temps relativement court, a permis de tracer les contours du démarrage imminent de sa structure dans une région de Ziguinchor qui a ses spécificités. Saluant le fait que les acteurs présents à l'atelier ont fini de s'approprier le programme, M. Samb a indiqué que la réflexion portant sur le choix des localités, les organisations communautaires de base, les individualités et les structures de financement décentralisées à cibler, se poursuivra. PON/ASG/CTN