Macky Sall réaffirme l'option du gouvernement de doubler le revenu par tête d'habitant dans un horizon de dix ans

Economie

Dakar, 20 oct (APS) - Le Premier ministre Sénégalais, Macky Sall a réaffirmé l'option du gouvernement de fonder, au cours des prochaines années, la politique de développement économique et social du Sénégal, sur la Stratégie de croissance accélérée, dont l'objectif principal est de doubler le revenu par habitant. Cette vision se définit comme une initiative majeure dont l'objectif principal est de doubler, dans un horizon de dix ans, le revenu par tête d'habitant, situé aujourd'hui à environ 580 dollars US avec un objectif de croissance d'au moins 8 %, a notamment dit M. Sall lors de sa déclaration de politique générale faite mercredi devant l'Assemblée nationale. La conception de la stratégie de croissance accélérée a exigé une analyse détaillée et objective du comportement de notre économie au cours de ces 40 dernières années, a-t-il ajouté. Il a, à cet égard, rappelé que cette période a été marquée par une accentuation de la pauvreté, le PIB (produit intérieur brut) ayant cru au rythme moyen de 2,7 % pendant que la population, elle, augmentait de 2,9 %. Au regard des progrès réalisés ces dernières années en termes de taux de croissance et face aux enjeux majeurs de la satisfaction de la demande sociale, notre défi majeur stratégique aujourd'hui est d'accélérer la croissance, de diversifier ses bases pour la pérenniser et la rendre davantage créatrice d'emplois, a affirmé le chef du Gouvernement. Selon lui, l'orientation définie par le président de la République sera la base de cette démarche. J'entend en assurer la supervision rapprochée tant dans sa conception que sa mise en œuvre. Il a toutefois indiqué que cette politique nécessite l'implication de plusieurs forces vives de la Nation. La stratégie de croissance accélérée n'est pas et ne saurait être l'affaire exclusive du gouvernement. Dans sa démarche méthodologique, elle implique pleinement les principaux secteurs de développement et exige la nécessité d'un approfondissement du dialogue entre le secteur public, le secteur privé et les partenaires sociaux. Rappelant les nombreuses actions du gouvernement, le Premier ministre a souligné que le principal objectif du gouvernement est aujourd'hui d'accélérer la cadence dans la satisfaction des besoins urgents de la population. Pour cela, le gouvernement entend accorder la priorité à la santé, à l'éducation, à l'agriculture et aux infrastructures, tout en consolidant les acquis dans les autres domaines. A ce sujet, il a annoncé que les pratiques de reconduction automatique de crédits seront désormais abandonnées au profit du budget par objectif, essentiellement orienté vers le financement des grandes priorités. C'est dans ce cadre qu'il a indiqué que la moitié des ressources de fonctionnement seront affectées à l'éducation et à la santé et environ 45 % des ressources internes d'investissement à l'agriculture et aux infrastructures. Selon M. Sall, cette mesure intervient dans un contexte marqué par la mise en œuvre de grandes réformes budgétaires avec notamment la mise en place d'une nomenclature unifiée des budgets de fonctionnement. Le Premier ministre Macky Sall a été nommé à la tête du gouvernement en avril dernier en remplacement de Idrissa Seck, rappelle-t-on. ASG/IN