La fraude, un phénomène en progression (douanes)

Economie

Dakar, 23 juil (APS) - Les services des douanes et la direction du renseignement et de la lutte contre la fraude ont recensé, en 2003, 4636 contentieux portant sur un montant de 4 milliards de francs CFA contre 4000 en 2002 (2 milliards de FCFA). Les saisies de produits alimentaires portées sur le sucre, la tomate, l'huile sont chiffrées à plus d'un demi milliard entre le 15 novembre 2002 et le 30 avril 2004, selon le Bulletin d'information économique de la Chambre de commerce de Dakar. 750 tonnes de sucre ont été bloquées par les soldats de l'économie pour une valeur de 375 millions de FCFA, ajoute la même source. A la même période, 136.000 litres d'huile végétale ont été interceptés pour un montant de 109 millions de FCFA. 26 tonnes de tomates évaluées à 29 550 000 francs CFA ont été confisquées par l'administration douanière. La fraude a évolué dans le temps au Sénégal, précise le Bulletin, rappelant que pendant des années, il s'agissait de contrebande frontalière devenue une partie marginale de la fraude. A l'heure actuelle, la fraude est faite sur des produits qui rentrent légalement, qui paient des taxes mais sur de fausses déclarations de valeur. Un autre type de fraude consiste, selon le journal, à ne pas déclarer la marchandise mais à les faire entrer par les voies légales, par les containers de groupage au port de Dakar. Le dernier phénomène apparu ces derniers mois, c'est la contrefaçon. NND/ADC/POC/ALS