Le sommet satisfait de la croissance dans l'UEMOA +++ Envoyé spécial : Ibrahima Niane +++

Economie

Niamey, 12 oct (APS) - Le premier Sommet extraordinaire de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), réuni lundi à Niamey, s'est félicité de la croissance réalisée au sein de l'Union et estimée à 3,4 pour cent contre 2,9 pour cent, enregistrés en 2003. Les chefs d'Etat et représentants des huit pays membres de l'union qui s'étaient retrouvés à Niamey, se sont "félicités" de la croissance connue par l'institution et de la démonétisation d'anciens billets CFA type 92. "Les chefs d'Etat et de gouvernement ont noté l'amélioration de la conjoncture économique en 2004 avec un taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) estimé à 3,4% en terme réel contre 2,9% enregistré en 2003", indique le communiqué final lu à la clôture des travaux par le ministre béninois des finances et président du Conseil des ministres, Grégoire Laourou. Après s'être "réjoui de l'orientation favorable des agrégats monétaires", le Sommet s'est félicité du "renforcement du niveau des réserves de changes", estimées à 3.000 milliards de F.CFA dont 1.000 milliards seront versés aux Etats sous formes d'avances contre des bons du trésor. Le communiqué a félicité aussi bien les patrons de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et de la Banque ouest-africaine pour le développement (BOAD), Charles Konan Banny et Yayi Boni, qui ont pris part à la rencontre. Les Chefs d'Etat ont par ailleurs "salué les mesures arrêtées" dans le cadre de l'opération de la démonétisation des billets de la gamme 1992. Cette opération, démarrée le 15 septembre dernier a permis le retrait de 50 pour cent des 1.200 milliards de F.CFA concernés. Evoquant le Programme économique régional (PER), le sommet a annoncé la tenue prochaine d'une table ronde en vue de "sensibiliser" les partenaires au développement dont "l'assistance sera sollicitée pour sa réalisation". Ont pris part au Sommet quatre chefs d'Etat sur les huit que compte l'UEMOA. Il s'agit de Abdoulaye Wade (Sénégal), de Amadou Toumani Touré (Mali), de Mathieu Kérékou (Bénin) et de Mamadou Tandja (Niger). Etaient également présents le Premier ministre du Togo et les ministres des Finances de la Guinée-Bissau, du Burkina Faso et de la Côte d'Ivoire. IN/CTN