Le Sommet extraordinaire de l'UEMOA d'accord pour aider la Guinée-Bissau (Wade) +++ Envoyé spécial de l'APS : Ibrahima Niane +++

Economie

Niamey, 12 oct (APS) - Le premier Sommet extraordinaire de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), tenu lundi à Niamey est d'accord sur le principe d'aider la Guinée-Bissau, actuellement paralysée par des questions d'argent, a révélé le chef de l'Etat Sénégalais, Me Abdoulaye Wade. La Guinée-Bissau est paralysée par des questions d'argent. Il faut qu'on résolve ce problème du traitement des fonctionnaires et des militaires, autrement ce n'est pas la peine de spéculer, on ne pourra jamais arriver à la paix, dans ce pays, a notamment dit le chef de l'Etat qui s'adressait à la presse à la fin des travaux du Sommet de l'Union. Des centaines de soldats, dont des militaires de retour d'une mission de maintien de la paix de l'Organisation des Nations Unies (ONU) au Liberia (MINUL), avaient attaqué mercredi le quartier général de l'armée à Bissau, rappelle-t-on. Ils réclamaient le paiement d'arriérés de salaires qui remontent en novembre 2003. Au cours de la mutinerie, Le chef d'Etat major général des forces armées, le général Verissimo Correia Seabra et le chef des informations de l'armée bissau-guinéenne, le colonel Domingos Barros, ont été tués. Pour le président de la République, étant donné que nous avons des réservés aussi importantes, il faut qu'on décide rapidement de prêter à l'Etat de Guinée Bissau de l'argent et suffisamment pour (que l'Etat trouve des moyens) de fonctionner sinon c'est l'instabilité. Le prix de l'instabilité aujourd'hui c'est de trouver les moyens pour aider l'Etat Bissau guinéen à apurer les dettes et trouver les moyens de fonctionner, a-t-il dit précisant que sur le principe nous sommes tout à fait d'accord et nous avons donné aux ministres (des finances) des instructions pour se prononcer sur les chiffres qu'on a avancées. La Guinée-Bissau a demandé un peu moins de 6 millions de dollars pour régler ses problèmes au paiement de ses fonctionnaires et de ses militaires ainsi pour pouvoir fonctionner correctement, indique-t-on. Outre le Président Wade, le Sommet extraordinaire de Niamey a enregistré la présence des présidents Mamadou Tandja (Niger), Amadou Toumani Touré (Mali), Mathié Kérékou (Bénin), du Premier ministre Togolais, des ministres des Finances de la Guinée-Bissau, de la Côte d'Ivoire et du Burkina Faso. IN