Cinquante pour cent des billets francs CFA de la gamme 1992 ont été retirés de la circulation (BCEAO)

Economie

Dakar, 10 oct (APS) - Le premier bilan du retrait de la circulation des biens francs CFA (gamme 1992) fait apparaître que 50,3% des signes monétaires concernés ont été retirés, soit une valeur de 513,7 milliards de francs CFA. Ces résultats encourageants ont pu être obtenus grâce notamment à la participation active des opérateurs économiques, des sociétés de commerce et de services ainsi que des populations, indique un communiqué de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), reçu dimanche à l'APS. L'opération de retrait des billets francs CFA de la gamme 1992 contre les nouveaux signes monétaires de la gamme 2003, décidée le 23 décembre 2003 par le Conseil des ministres de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), se poursuivra jusqu'au 31 décembre 2004. Cette opération a effectivement démarré le 15 septembre 2004 aux guichets des agences de la BCEAO, des banques, des bureaux de poste et des perceptions du Trésor public des pays membres de l'institution monétaire. L'institution d'émission invite le public a continuer de faire preuve de vigilance pour contrer toute tentative criminelle de recyclage de faux billets et de blanchiment de fonds, dont la finalité est de spolier les populations et d'affaiblir les économies, souligne la BCEAO qui se dit prête à apporter son soutien pour l'authentification des billets. La BCEAO rappelle cependant que les billets de la gamme 1992 continuent d'avoir cours légal et pouvoir libératoire et doivent par conséquent être acceptés dans les transactions jusqu'au 31 décembre 2004. Selon l'institution monétaire ouest africaine, cette opération consacrera la mise, à la disposition des agents économiques, d'une gamme unique et homogène de billets de banque, plus modernes, plus pratiques et plus sécurisés. BK