Record de visites au stand du Sénégal au Top Résa +++ Amadou Samba gaye : Envoyé spécial de l'APS +++

Economie

Deauville, 10 oct (APS)- Le stand du Sénégal a enregistré, pour l'édition 2004 du Salon leader professionnel Top Résa de Deauville (France, un nombre record de visiteurs, a confié à l'envoyé spécial de l'APS, Elhadj Malick Mbaye, directeur du bureau du tourisme du Sénégal à Paris. Le nombre de visiteurs qui sont effectivement passés et recensés est de 2250 , a-t-il dit, soulignant que toutes ces personnes sont des visiteurs professionnels. Ce chiffre représente le double du millier de visiteurs qui avait été enregistré en 2003, a-t-il précisé. Je pense qu'il y a une bonne croissance en termes de fréquentation de notre stand, a ajouté Mbaye. Interrogé si ce salon - le plus grand salon de professionnels du tourisme de France - a permis aux professionnels de concrétiser leurs contacts, M. Mbaye a dit : Quand les tours opérators avec qui le ministre a signé (des contrats) viennent (au Sénégal), ce n'est pas le ministre qui les accueillent. De la même manière, quand les clients arrivent, ils seront accueillis par les agences de voyage. L'administration ne vend pas. Elle aide les opérateurs privés à vendre. Mais je pense qu'on va à un niveau supérieur. Avant, on offrait un plateau. Maintenant, on signe des accords qui engagent les tours opérators d'une manière formelle, a-t-il souligné. Il a annoncé à cet effet la tenue d'une réunion d'évaluation qui permettra de se faire une idée plus précise des résultats concrêts obtenus par les professionnels sénégalais à Deauville. Ce dont nous pouvons parler, ce sont les accords que nous avons signés et leurs conséquences, a insisté Elhadj Malick Mbaye. Le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Ousmane Masseck Ndiaye, a conclu, avec trois tours opérateurs présents à ce salon, des accords destinés à promouvoir l'image de la destination Sénégal. Il envisage de signer un accord du même genre avec Nouvelles Frontières. Selon Mbaye, le Sénégal a également amélioré son organisation de sa participation à ce salon. Je pense, cette année, qu'on est allé d'un cran en matière d'organisation et de professionnalisme, a-t-il estimé. Il a signalé que le ministère du Tourisme avait pris, à l'occasion, l'attache d'une agence de communication qui, pendant deux mois, a essayé de sonder le marché français pour voir quelle est l'image du Sénégal (...). Cette agence s'est aussi chargée de rendre compte des attentes des tours opérators, des agents de comptoir et de la presse. De plus, le ministère du Tourisme et des Transports aériens a, dès le mois de mars, commencé les négociations avec les tours opérators. Pour lui, la stratégie actuelle du ministère est de relancer la destination Sénégal et faire en sorte que la fréquentation hôtelière puisse aller crescendo. La croissance de l'activité touristique au Sénégal ne semble pas toujours profiter aux hôtels, a-t-il cependant déploré, soulignant que certains touristes vont surtout dans les résidences. Pour cette raison, l'accent a été mis sur la signature de protocoles d'accord avec les tours opérators, a indiqué Elhadj Malick Mbaye. ASG/BK