Vers la création de billets équipés de puces électroniques pour sécuriser davantage l'euro

Economie

Dakar, 5 oct(APS) - La falsification grandissante de l'Euro, une monnaie pourtant réputée la plus sûre au monde, pourrait susciter la création de nouvelles générations de coupures équipées éventuellement de puces électroniques. L'opération de sécurisation du dollar lancée par les Etats-Unis marquée par l'introduction d'une nouvelle coupure de 50 dollars pourrait être suivie par l'Europe qui n'est pas à l'abri des faux-monnayeurs, selon le deuxiéme cahier du Figaro économie daté 28 septembre dernier. En effet, le journal souligne que d'après Interpole, la qualité et la quantité des faux euros ne cesse d'augmenter. En juin dernier, 2,5 millions d'euros ont été saisis en France, la plus importante saisie de faux billets encore jamais réalisée. Depuis plusieurs mois, note le cahier économique du Figaro, la Banque centrale européenne évoque l'idée de travailler sur une nouvelle génération de coupures de billets, plus sûres et éventuellement équipées de puces électroniques. Cette opération pourrait être lancée, signale le journal avant la fin de la décennie dans le but de rendre impossible la falsification de l'Euro. Comme aux Etats-Unis, c'est le billet de 50 euros qui a la préférence des faussaires. Il circule le plus dans la zone euro et constitue à lui seul 43,6 des fausses coupures saisies au premier semestre de 2004. Pour l'heure, il est impossible de donner un chiffre exact sur le nombre de faux billets en circulation. Les pays les plus touchés par la contrefaçon sont la France, l'Espagne, et l'Italie. Les faux euros sont encore introduits dans l'Union européenne à partir des pays d'Europe de l'Est. Toutefois, l'impact sur l'économie reste faible puisque sur les 8 000 milliards d'euros du PIB, 17 millions de la même euro ont été saisis. Ce qui ne représente pas une menace suffisante pour porter atteinte à la confiance dans le monnaie, estime le journal. BS/OF