Vers l'érection de nouveaux bâtiments pour redynamiser le domaine industriel de Ziguinchor

Economie

Ziguinchor, 29 sept (APS) - L'Agence pour l'aménagement et la promotion de sites industriels (APROSI) a fait part, mercredi, de sa décision de construire, d'ici 2005, 25 nouveaux bâtiments sur le site de la Société du domaine industriel de Ziguinchor (SODEZI) qui héberge déjà huit entreprises. Cet investissement, d'un coût d'un milliard 300 millions de francs CFA, va donner un coup de jeunesse à la SODEZI qui pourra ainsi réhabiliter ses 15 bâtiments existants sur une superficie disponible de 22.624 mètres carrés. Elle pourra également donner, en location-vente, ses 25 nouveaux édifices aux futurs promoteurs, hommes d'affaires, artisans, immigrés, etc. Selon le coordonnateur délégué de la SODEZI, Pierre Marie Coly, beaucoup d'entreprises qui avaient fermé à cause de la crise reviennent petit à petit. Il a ajouté que ses services ont déjà sélectionné huit demandes d'installation. L'APROSI, créée en 2002 et placée sous l'autorité di ministère de l'Industrie et de l'Artisanat, ambitionne de compléter le dispositif de développement du secteur privé, mis en place par l'Etat, en palliant aux difficultés rencontrées par les investisseurs dans la recherche d'espaces et de locaux industriels. La nouvelle structure envisage également de réaliser, entre autres, 270 bâtiments sur les 92 hectares du parc industriel sénégalo-taïwanais de Diamniadio, pour 21,8 milliards de francs CFA, 20 bâtiments sur les 12.000 hectares réservés au domaine industriel de Saint-Louis, 25 sur les 5 hectares disponibles à Kaolack dans le cadre de l'aménagement de pôles économiques. Ce programme est inscrit, en particulier, dans une perspective de promotion de l'investissement privé ainsi que la nécessité d'assurer la bonne gestion et la maintenance des sites. Pour le secrétaire général de l'APROSI, Moustapha Kane, qui s'exprimait mardi à Ziguinchor au cours d'un déjeuner de presse, sa structure a pour mission d'identifier, de constituer et d'acquérir des réserves foncières dans le respect de la législation en vigueur. L'APROSI a aussi pour rôle de mieux structurer la forme d'appui aux entreprises industrielles en matière d'affectation des sites, d'assurer l'aménagement et la promotion d'espaces bâtis destinés à des activités industrielles, des espaces communs destinés à l'incubation et à l'essaimage d'activités industrielles à haute valeur ajoutée. Cette perspective privilégie, en particulier, la proximité de plates-formes industrielles dynamiques, de centres d'enseignement supérieur ou de formation professionnelle. L'Agence qui a ouvert son antenne ziguinchoroise en octobre 2003 veut, en deux ans, réhabiliter et aménager les domaines industriels, contribuer au développement d'une offre compétitive de production et de services des opérateurs installés sur le site. Elle veut promouvoir toute action pour la rentabilisation et l'occupation optimale des sites, en assurant la bonne gestion et la maintenance des sites. Bénéficiant d'une insuffisante dotation budgétaire de 150 millions, l'APROSI doit aller chercher des ressources additionnelles chez les partenaires, les redevances des bénéficiaires en contrepartie des services fournis, des produits de ventes ou de location de terrains à usage industriel, d'espaces bâtis et de produit de placement des fonds disponibles. A long terme, l'Agence se ambitionne de répondre aux besoins de terrains et de locaux industriels exprimés et exigés par la réalisation des investissements, de sélectionner et de mettre en place des investissements viables et rentables afin de densifier le tissu industriel, générateur d'une croissance économique réelle et durable. L'APROSI veut ainsi participer à l'industrialisation du pays en tenant compte des nécessités de la politique de redéploiement industriel, de décentralisation et des potentialités de croissance de chaque région. PON/BK/CTN