Le ministère de l'Economie maritime lance une campagne nationale de salubrité des aires de débarquement

Economie

Dakar, 30 sept (APS) - Le ministre d'Etat, ministre de l'Economie maritime, Djibo Leyti Kâ a lancé mercredi à Dakar, une campagne nationale permanente pour la propreté et la qualité des produits de mer destinées à la consommation intérieure et extérieure, a constaté l'APS. M. Kâ, qui présidait l'ouverture d'une réflexion sur la salubrité des points de débarquements des produits de la mer, a qualifié d'importante une campagne d'information d'éducation et de communication. Il a indiqué qu'à l'issue de cette rencontre nous produiront un plan sûr, car tous les segments de la société (les professionnels, les collectivités locales, l'administration etc.), ont leur rôle à jouer dans ce sens. Il existe des lois, des décrets et des règlements à appliquer mais le plus important est la participation de tous les acteurs, a ajouté Djibo Leyti Kâ, reconnaissant toutefois que certaines aires de transformation artisanales et de dépôt de poisson et plages sont sales. C'est pourquoi, a-t-il poursuivi, nous avons initié cette rencontre, car les photos de la diapositive (diffusée à l'occasion), montrent encore une fois que nos plages et les lieux de dépôt du poisson ne sont pas propres. Ndiaga Guèye, directeur de la Pêche maritime a présenté avec des photos à l'appui, l'état des airs de transformation artisanale du poisson et de certaines plages à travers le Sénégal. Il a souligné la proximité entre certains réseaux d'égout et le poissons en vente destiné à la consommation et jeté parfois par terre, avant de regretter qu'il y ait un fossé énorme entre les bonnes intentions et la réalité pour lutter contre l'insalubrité. Il a néanmoins attribué ces dysfonctionnement à l'absence d'infrastructures, au manque de matériels, et de moyens financiers, admettant que la responsabilité est collective. Ndiaga Guèye a cité en exemple l'air de transformation de Sent Ndiaré de Yoff (banlieue dakaroise) qui s'est approprié de toutes les règles d'hygiène, ajoutant que (notre) ambition est d'étendre cet exemple aux autres airs de transformation du Sénégal. SG/ADC