Les arrestations de Bara Tall et Salif Bâ à la une

Actualités

Dakar, 22 nov (APS) - L'arrestation de l'ancien ministre de l'Habitat, Salif Bâ et de Bara Tall, patron de Jean Lefebvre Sénégal, ainsi que celle jugée imminente de l'ex-Premier ministre, Idrissa Seck, occupent la une de la plupart des quotidiens reçus mercredi à l'APS. Chantiers de Thiés : Bara Tall et Salif Bâ en prison, Voies de contournement vers Idy, titre Le Quotidien qui affiche les photos des trois personnages cités. Dans un article intitulé Un escalier pour atteindre Idrissa Seck, le journal indique que le juge Yakham Léye a placé l'entrepreneur Bara Tall et l'ex-ministre de l'Habitat Salif Bâ sous mandat de dépôt, pour complicité d‘escroquerie avec +autres+ sur les chantiers de Thiés. Une affaire que l'avocat de Salif Bâ, Moustapha Diop, cité par Le Quotidien analyse comme étant des escaliers pour atteindre Idrissa Seck. L'avocat dénonce également une utilisation de la justice pour des règlements de compte politique, note le journal. Sud Quotidien affiche un titre inspiré de cette assertion du défenseur de l'ancien ministre de l'Habitat : Escalier vers Idy ?, après avoir noté en surtitre que Bara Tall et Salif Bâ sont en prison. Le tout est illustré par les images des trois personnes intéressées et d'une photo de chantiers en cours d'exécution. Le dossier des chantiers de Thiés assez riche en rebondissements, a été à l'origine, le 23 juillet 2005 (de) l'emprisonnement de l'ancien Premier ministre et maire de Thiés au cœur de cette affaire, rappelle le quotidien de l'immeuble Fahd. Salif Bâ a aussi fait la prison pendant quelques mois, avant d'obtenir une liberté provisoire après avoir été transféré au pavillon spécial de L'hôpital Aristide Le Dantec, pour raisons de santé, écrit encore le journal. Bara Tall et Salif Bâ en prison, l'étau se resserre autour de l'ex-Pm, est le titre qui barre la Une de L'As. Bara Tall a été inculpé selon son avocat Mor Diagne pour avoir obtenu frauduleusement de l'Etat du Sénégal, 8 milliards (de francs CFA) au moyens de pièces fausses, explique le journal. Il ajoute que l'ex-ministre de l'Habitat se retrouve à nouveau derrière les barreaux pour +complicité d'escroquerie+ (...) avec Bara Tall et autres portant sur 11 milliards de francs CFA. Wal Fadjri fait la même analyse de l'arrestation des deux acteurs impliqués dans l'affaire des chantiers de Thiés, avec cette manchette plus catégorique : L'arrestation de Idrissa est imminente. Les jours de liberté de Idrissa Seck seraient comptés, note le journal de Sacré-cœur, qui relève dans ses pages intérieures que les éléments devant conduire l'inculpation de l'ancien premier ministre seraient déjà réunis. Le maire de Thiès ne tarderait pas à être convoqué devant le juge pour répondre du délit d'enrichissement illicite, mais aussi de sa gestion des chantiers de Thiés, poursuit Wal Fadjri qui cite une source judiciaire. Bara Tall et Salif Bâ devancent Idy à Rebeuss, titre L'Observateur, qui ajoute que Idy sera convoqué dès son retour à Dakar, (que) cinq membres de sa garde rapprochée (sont) interpellées et (que) Rewmi craint pour la sécurité de son président. Bara Tall et Salif Bâ en prison, Idy dans le maquis, titre le journal Thiey, alors que Walf Grand'place orne sa vitrine du titre : L'instruction en question, avec en surtitre Bara Tall et Salif Bâ arrêtés. L'Actuel ouvre avec cette manchette : Idrissa Seck sur le point d'être arrêté : il en a été averti par une autorité diplomatique en poste à Dakar. Chantiers de Thiés, acte II : Salif Bâ et Bara Tall en prison, titre Le Matin, là où le Messager affiche : +D'autres+ complices toujours en ballade !. Présidentielle 2007 : Idrissa Seck non partant, titre L'Office, qui rappelle que l'ancien premier ministre laissait entendre, à propos de la candidature de Me Abdoulaye Wade (qu'il ne) sera pas de la +course+ présidentielle. Mais, ajoute le journal désormais, tout indique que c'est le patron de Rewmi', qu'il est, qui ne sera pas de la liste des sprinters, car ses adversaires auraient déjà arrêté leurs stratégies juridico-administratives. Le Courrier note à sa une que Bara Tall pourrait mouiller Aminata Niane et interprète cela comme faisant partie des dommages collatéraux de l'affaire des chantiers de Thiés. Quant au Populaire, il ouvre sur cette déclaration du patron de Jean Lefebvre Sénégal : Je préfère la prison au déshonneur. Le Soleil et Il est midi reviennent sur des propos du Premier ministre Macky Sall qui était présent mardi à la célébration des 50 ans d'existence de la Caisse de sécurité sociale. Un léger réaménagement du gouvernement n'est pas exclu, titre à ce sujet le quotidien de Hann, tandis qu' Il est midi affiche : Macky Sall et Yéri Diop jugent le bilan (de la caisse de sécurité sociale) positif. ADI/CTN