Ouverture d'un forum sur la gestion offre/demande en énergie

Présidence de la République

Dakar, 29 oct (APS) - Un forum axé sur la gestion de l'énergie dans l'espace de l'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), sur la période 2007/2010, s'est ouvert dimanche à Dakar avec l'objectif de réfléchir sur la coopération sous régionale en matière d'énergie. Cette rencontre devra notamment s'intéresser à la mise en place, à l'échelle régionale, d'une plateforme d'infrastructures robustes pour une intégration efficace du Système énergie de l'Afrique de l'Ouest. Des représentants des gouvernements des pays membres (Guinée, Mali, Mauritanie, Sénégal) et des sociétés nationales d'électricité prennent part à cette rencontre qui se poursuit jusqu'au mardi. Notre rencontre d'aujourd'hui est (...) organisée pour réfléchir ensemble sur les moyens de juguler le déficit énergétique prévisible avant l'arrivée de Félou (2011) et Gouina (2012), a dit le haut commissaire de l'OMVS, Salem Ould Merzoug, à l'ouverture des travaux. L'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) a engagé le processus de construction des deux centrales au fil de l'eau de Félou et de Gouina dans le but d'accroître son offre d'énergie hydroélectrique et d'enclencher une dynamique de baisse des coûts de production. De notre réunion, devront sortir des propositions concrètes avec des modalités d'application claires que notre organisation pourra facilement mettre en œuvre pour anticiper sur le déficit productible, a précisé M. Ould Merzoug. Selon le directeur général de la Société de gestion de l'énergie de Manantali, Saloum Cissé, la seule centrale de Manantali ne pourra suffire à répondre de façon positive à l'appel pressant fait à l'hydroélectricité pour la satisfaction de la demande croissante des société d'électricité. Avec la mise en service de Félou et Gouina à l'horizon 2012, c'est à terme plus de 2000 mégawatt de puissance qui seront installés en hydroélectricité et qui serviront à la satisfaction de la demande électrique de l'OMVS et de l'OMVG, a dit M. Cissé. Partant d'un contexte sous-régional marqué par une croissance soutenue de la demande, Saloum Cissé a jugé nécessaire le projet d'une mise en œuvre urgente de solutions permettant de limiter le déficit énergétique pendant la période transitoire 2007-2010 qui s'annonce délicate. Les avantages d'une telle approche collective, régionale intégrée de la gestion de l'énergie semblent évidents avec l'existence des nouvelles potentialités d'échanges inter-Etats, a poursuivi le directeur général de la SOGEM. La tenue du forum de Dakar est une proposition du Haut commissariat de l'OMVS et la Société de gestion de l'énergie de Manantali SOGEM), s'appuyant sur les potentialités d'échanges inter-Etats offertes par le réseau interconnecté de l'OMVS. ADC/BK