Les travailleurs étrangers coûtent annuellement 4 milliards de dollars au continent +++ De l'envoyé spécial de l'APS : Assane Diagne +++

Présidence de la République

Abuja, 29 oct (APS) - Les 150.000 étrangers travaillant en Afrique coûtent annuellement 4 milliards de dollars au continent, a indiqué dimanche à Abuja Dapo Oyewole, directeur exécutif du Centre africain pour la politique et la stratégie de la paix (CAPPS, en anglais) basé à Londres. M. Oyewole faisait une présentation sur les perspectives de la diaspora concernant le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), dans le cadre des activités marquant le 5-ème anniversaire de ce programme. Les transferts d'argent vers le continent ont augmenté avec la migration, atteignant 12 à 14 milliards chaque année, a également relevé le directeur exécutif du CAPPS, soulignant que 6 à 7 millions d‘Africains vivent hors du continent, surtout dans les pays développés. Il a révélé qu'entre 1960 et 1989, 127.000 travailleurs hautement qualifiés ont quitté le contient. Depuis 1990, en moyenne 20.0000 Africains quittent chaque année le contient, a-t-il dit. Et plus de 4 milliards de dollars son dépensés chaque année pour les remplacer, selon le directeur du CAPPS. Le directeur exécutif du CAPPS a estimé que le NEPAD doit mieux comprendre la diaspora et vice-versa, soulignant que les transferts financiers peuvent être utilisés pour le développement du continent. Pour lui, la diaspora peut par ailleurs jouer un rôle dans la recherche de la paix et mener des actions de plaidoyer pour que les promesses faites au contient soient tenues. Il a de ce point de vue suggéré la tenue d'une conférence annuelle avec la diaspora, ainsi que la mise en place d'un point focal en charge de coordonner les relations entre la diaspora et le NEPAD. Le NEPAD est un programme de l'Union africaine (UA) qui cherche à éradiquer la pauvreté et le sous-développement sur le continent, tout en améliorant les conditions de vie des populations. Ce programme cherche également à s'assurer que le continent tout entier joue un rôle plus actif dans la communauté mondiale. Les secteurs prioritaires du NEAPAD sont l'agriculture, l'éducation, les infrastructures, les NTIC et l'accès des produits africains au marché extérieur, ainsi que l'environnement. AD/BK