Le NEPAD doit faire mieux, estime un responsable nigérian +++ De l'envoyé spécial de l'APS : Assane Diagne +++

Présidence de la République

Abuja, 29 oct (APS) - Le chef de la section NEPAD du Nigeria, l'ambassadeur Aluko Olokun a indiqué dimanche à Abuja que le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) doit faire mieux, estimant qu'avec l'âge, on se rouille. Il va falloir s'améliorer. Nous devons mieux faire, accepter le défi et redoubler d'efforts. Pour relever de défi, il reste du travail à abattre, a notamment dit M. Olokun, représentant du président Olusegun Obasanjo lors de l'ouverture du 2-è dialogue multipartenaire du NEPAD. Au cours des deux dernières années, a-t-il souligné, il n'y a pas eu de crise en Afrique. Nous sommes encore coincés en Côte d'Ivoire et au Darfour. Par contre, nous avons enregistré des succès au Togo et au Burundi. Nous devons renforcer la démocratie pour atteindre les objectifs du NEPAD, non sans préciser qu'il n'y a jamais d'élection parfaite, a-t-il a affirmé. Au sujet du Mécanisme africain d'évaluation par les pairs (MAEP), M. Olokun a déclaré qu'il est le fer de lance du NEPAD, parce qu'il recherche la bonne gouvernance. Il a rappelé que trois pays africains (Ghana, Rwanda et Kenya) se sont soumis à cet exercice, annonçant que l'Afrique du Sud et l'Algérie seront bientôt évalués. 26 pays ont accepté de se plier au MAEP qui mérite le soutien de tous. Le problème de l'Afrique, c'est le manque de bonne gouvernance, a fait remarquer l'ambassadeur Aluko Olokun L'objectif principal du NEPAD est d'éradiquer la pauvreté et le sous-développement sur le continent, tout en améliorant les conditions de vie des populations. Ce programme cherche également à s'assurer que le continent tout entier joue un rôle plus actif dans la communauté mondiale. Les secteurs prioritaires du NEAPAD sont l'agriculture, l'éducation, les infrastructures, les NTIC et l'accès des produits africains au marché extérieur, ainsi que l'environnement. AD/BK