Les objectifs du NEPAD ne sont pas encore atteints, selon le président du comité de mise en œuvre ++++ De l'envoyé spécial de l'APS : Assane Diagne +++

Présidence de la République

Abuja, 29 oct (APS) - Les objectifs du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) ne sont pas encore atteints, a reconnu dimanche à Abuja Jean-Delphin Mavinga-Bata, président du comité de pilotage de cette initiative. Bien que d'importants progrès aient été réalisés au cours des cinq dernières années, nous ne pouvons nous permettre de dormir sur nos lauriers, car les finalités du NEPAD n'ont pas encore été atteints, a-t-il notamment dit dans un discours prononcé à l'occasion de l'ouverture du deuxième dialogue multipartenaire du NEPAD. Nous nous devons donc de mobiliser nos talents et de renforcer nos stratégies et notre action sans cesse (...) en vue d'accélérer l'éradication de la pauvreté en Afrique et de réduire l'écart qui sépare le continent des pays industrialisés, a dit Jean-Delphin Mavinga-Bata. Le président du comité de pilotage du NEPAD a souligné qu'il s'agit d'orienter les pays africains vers la voie d'un développement et d'une croissance durables. L'effort auquel il appelle devra porter, selon lui, sur l'élimination de la marginalisation de l'Afrique dans le cadre du processus de la mondialisation, en accélérant notamment l'émancipation de la femme. Le dialogue multipartenaire du NEPAD est une sorte d'évaluation collégiale, laquelle puisera dans la gamme de talents dont disposent les partenaires du NEPAD pour jalonner le parcours du développement de notre continent, a expliqué M. Mavinga-Bata Il a pour objectif de dégager, de réexaminer et de débattre des mécanismes pour l'accélération de la mis en oeuvre du NEPAD. Les partenaires dans ce processus sont les populations, les gouvernements, la société civile, les organisations régionales et continentales, le secteur privé, les ONG, les associations féminines et de la jeunesse ainsi que les institutions et les universités africaines. Les participants à ce dialogue procéderont à une réflexion franche sur le NEPAD, une évaluation des contraintes du continent notamment en matière de renforcement des capacités, a encore dit le président du comité de pilotage. Pour lui, ce dialogue permettra d'associer les partenaires au processus de mise en œuvre du NEPAD et de s'inspirer de leur expérience afin de mieux faire, au cours des prochaines années. Le comité de pilotage du NEPAD est composé de vingt représentants personnels des chefs d'Etat. AD/BK