Le MAEP renforce le renouveau initié par le NEPAD +++ De l'envoyé spécial de l'APS : Assane Diagne+++

Présidence de la République

Abuja, 28 oct (APS) - Le Mécanisme africain d'évaluation par les pairs (MAEP) représente la plus grande preuve de la détermination des architectes du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) à faire avancer la démocratie, les droits de l'homme et la bonne gouvernance économique sur le continent, ont estimé ses initiateurs. Les progrès qui se font avec le MAEP renforcent davantage la crédibilité et la durabilité du processus de renouveau initié par le NEPAD, indique un document-bilan présenté à Abuja à l'occasion des activités marquant le 5-e anniversaire du NEPAD. Une autre réalisation très importante mais qui n'est pas bien appréciée est le revirement dans la chute du flux de l'aide publique au développement (APD), souligne-on de même source. Dans les années 1990, rappelle document, l'APD pour l'Afrique était en baisse. Et le revirement de cette tendance n'a commencé qu'il y a quelques années, même s'il est resté hésitant jusqu'au sommet du G8 à Gleaneagles en juin 2005. Le sommet de Gleaneagles a réussi à éliminer l'hésitation et à placer des augmentations annuelles programmées sur une base ferme, lit-on dans le texte qui estime que le NEPAD a joué un rôle capital dans la réalisation de ce résultat. Il a existé d'autres groupes d'intérêts qui ont plaidé pour ces augmentations, reconnaît cependant le document, mais nul ne peut nier la contribution du NEPAD et ses leaders dans ce processus, selon le texte. Pour ce document-bilan, le NEPAD a maintenu l'attention sur les développement positifs en Afrique au moyen d'une communication et d'un plaidoyer efficaces. L'objectif principal du NEPAD est d'éradiquer la pauvreté et le sous-développement sur le continent, tout en améliorant les conditions de vie des populations. Ce programme cherche également à s'assurer que le continent tout entier joue un rôle plus actif dans la communauté mondiale. AD/BK