Séjour d'une mission brésilienne de coopération en biocarburant

Présidence de la République

Dakar, 25 oct (APS) - Une mission brésilienne a entamé une visite de deux semaines au Sénégal pour jeter les bases d'un programme de coopération en matière de production de biocarburant entre les deux pays, a-t-on appris de source officielle. Pendant deux semaines, la mission va rencontrer les différents services techniques et autorités en vue de définir les axes d'une coopération dans les domaines de la production de la transformation et de la distribution du biocarburant. Même s'il n'y a pas d'accord, la volonté est là, les techniciens et les hommes d'affaires sont libérés pour saisir des opportunités, a indiqué Christian Sina Diatta, ministre conseiller à la présidence, en marge d'une réunion qu'il présidait mercredi au ministère des Affaires étrangères. En plus des membres de la délégation brésilienne, les représentants des ministères de l'Artisanat et de l'Industrie, de l'Energie, de la Recherche scientifique, ainsi que des organismes tels que l'Institut de recherches agricoles (ISRA) et l'Institut de technologie alimentaire (ITA) avaient pris part à cette rencontre. Cette coopération avec le Brésil s'intéressera à l'agriculture, de l'industrie et de commercialisation des biocarburants, a précisé M. Diatta. Il appartient aux différents experts, chacun dans son domaine, de faire de propositions de projet concrètes aux émissaires brésiliens, a-t-il précisé. Notre objectif est de partir avec des projets concrets, a noté le chef de la délégation brésilienne Nelci Peres Caixeta. Selon lui, il s'agira, dans une première phase, d'une coopération technique, avec notamment un transfert de technologie. Le Brésil est très avancé en matière de biodiesel qui est largement utilisé par ses voitures. La délégation comprend un représentant de Tecbio, une industrie brésilienne qui détient un brevet en matière de biodiesel. Si nous ne voulons pas que le Sénégal soit bloqué dans son développement, il faut changer de solution, en matière énergétique, a souligné Christian Sina Diatta. La facture pétrolière du Sénégal est passée de 184 milliards de francs CFA en 2000 à près de 280 milliards en 2006, précisé Ibrahima Niang de la direction de l'énergie qui a qualifié cette situation d' handicapante. La mission brésilienne fait suite à la visite au Brésil du président Abdoulaye Wade qui s'était entretenu avec son homologue brésilien sur les problèmes énergétiques liés à la flambée des prix des hydrocarbures. ADI/ADC