La Senelec envisage de consentir de lourds investissements pour améliorer la qualité de ses services

Economie

Dakar, 22 sept (APS) - La Société nationale d'électricité (Senelec) envisage de consentir de lourds investissements pour le renforcement de ses capacités de production en vue d'améliorer la qualité de ses services et ainsi devenir plus proche de sa clientèle, ont révélé mercredi les responsables de la société. Le directeur général de la Senelec, Samuel Sarr, qui présidait mercredi, la cérémonie de lancement du bulletin de liaison Lettre de Senelec a indiqué que l'objectif de cette publication est de satisfaire la qualité du service. M. Sarr a expliqué que c'est pourquoi nous avons lancé le bulletin de liaison lettre de Senelec qui paraîtra deux fois par an pour que le client sache ce que l'entreprise fait de son argent . Selon M. Latsoukabé Fall, directeur des équipements et de la planification de la Senelec, la société d'électricité va construire une centrale de 60 MW à Kounoune, près de Rufisque(28 km de Dakar), pour un coût de 34 milliards de francs CFA et un appel d'offres pour une deuxième centrale de 80 MW, sera lancé avant la fin de l'année pour une mise en service en 2006. La Senelec vient de terminer un programme de renforcement et d'extension des réseaux de Dakar pour un coût de 3,5 milliards de franc CFA. Ce qui a permis d'améliorer la disponibilité des installations et de réduire les coupures, selon M. Fall qui signale, par ailleurs, l'augmentation de la puissance des centrales de Tambacounda et de Ziguinchor pour 5 milliards de Franc CFA, la mise en œuvre d'un important programme pour moderniser et développer les réseaux électriques sont également envisagées. La Senelec a entrepris de réhabiliter pour 12 milliards de francs CFA environ les trois unités de production de la centrale à vapeur du Cap des Biches pour permettre à ces unités qui ont été mises en service respecetivement en 1966, 1974 et 1978 de retrouver une seconde jeunesse, signale-t-on dans le premier numéro de la lettre de Senelec. Le bulletin de liaison, la lettre de Senelec, souligne à cet effet que la Senelec a entrepris de sécuriser l'alimentation de Dakar et de Rufisque, la construction de deux postes 90/30 KV à Mbao et à Bel Air pour un coût de 4,2 milliards de francs CFA. Il est également prévu la construction du poste 30 KV du Cap des Biches et le dédoublement du poste 30 KV de Hann pour 2005 pour une valeur de 2,5 milliards de francs CFA. La lettre de Senelec signale également le développement du réseau de transport avec la construction d'une ligne 90 KV dès cette année entre Rufisque et Mbour pour 4,6 milliards et une liaison à 225 KV entre Tobène, Touba et Kaolack, qui sera mis en place à partir de l'année prochaine pour 14 milliards environ. La sécurité des populations a été aussi renforcée avec la pose de plus de 80 kilomètres de câbles souterrains dans le cadre du renforcement et du développement de ses réseaux de distribution selon toujours la lettre de Senelec. SG/AD/OF