Les musulmans américains s'apprêtent à célébrer l'Aïd al-Fitr

Présidence de la République

Dakar, 16 oct (APS) - Les musulmans américains, pour la plupart des afro-américains, s'apprêtent, à l'image de toute la Oummah islamique, à célébrer l'Aïd al-Fitr (Korité), après près d'un mois de privations et de ferveur religieuse. Les musulmans des Etats-Unis, la (l'Aïd) fêtent d'une façon nettement américaine en tant que personnes d'origines et de cultures diverses qui se réunissent à cet effet, indique un communiqué de l'ambassade américaine reçu à l'APS. L'imam Mohamed Magid d'un centre musulman (All Dulles Area Muslim Society ou ADAMS) de la banlieue de Washington D.C., originaire du Soudan, cité par la même source, a indiqué qu'il amenait, à cette occasion, ses enfants dans un parc d'attractions. Le centre ADAMS est une structure comptant 5.070 familles de traditions musulmanes diverses, précise le texte. Les Etats-unis comptent quelque 800 mosquées dans le pays, pour une population musulmane estimée entre 3 et 8 millions. Constituée en grande majorité d'Africain-américains, la communauté musulmane des Etats-Unis compte également des fidèles originaires d'Asie du sud (2e groupe) et des populations arabes américaines qui sont le 3e groupe. A l'instar des musulmans du monde entier, la fête qui met fin au jeûne du ramadan est de l'occasion d'être en famille et entre amis. Aux Etats-Unis, cette communauté de foi reçoit les vœux du président des Etats-Unis, note le communiqué qui ajoute que cet acte apparaît comme une reconnaissance de leur fête à l'instar de l'ensemble des fêtes américaines. En présence du père de l'actuel président, M. George H. W. Bush, la Maison-Blanche célèbre l'Aïd al-Fitr, rappelle, à ce propos, la même source qui ajoute qu'en 2001, les Etats-Unis avaient émis un timbre-poste en commémoration de cette fête. Une occasion, selon l'Ambassadeur Janice L. Jacobs des Etats-Unis au Sénégal cité par le texte, de saluer notre engagement commun envers la justice sociale, la compassion, l'intérêt pour les pauvres et l'amour de la famille et de la communauté, à l'instar des 7 millions de musulmans que comptent les Etats-Unis. Par ailleurs, poursuit le texte, dans toutes les villes comptant des musulmans on peut trouver de la viande d'animaux tués selon le rite musulman. ADI/SAB