Gadio au Soudan pour préparer la mission du comité de sages

Présidence de la République

Dakar, 10 oct (APS) - Le ministre des Affaires étrangères Cheikh Tidiane Gadio va effectuer mercredi une visite au Soudan avec son homologue nigérian pour préparer le prochain déplacement d'un comité de sages composé des présidents nigérian, sénégalais et gabonais. M. Gadio a expliqué cette démarche par le souci d'engager la discussion avec le président soudanais pour débloquer la crise du Darfour, une tragédie pour les populations. Cest la première fois qu'un pays refuse l'assistance des Nations Unies pour la maintien de la Paix, a-t-il dit en marge de la signature d'un accord cadre de coopération avec son homologue espagnol. Il a ajouté qu'il est aujourd'hui nécessaire de bien expliquer la démarche du continent pour dire au président (soudanais) que l'intégrité du territoire n'est pas en cause. Le Darfour, Etat de l'ouest du Soudan, est, depuis 2003, en proie à une crise qui a fait environ 300.000 morts et près de 3 millions de personnes déplacées. Les autorités soudanaises refusent toujours le déploiement d'une force de maintien de la paix sous l'égide des Nations unies. L'Union africaine a récemment prolongé de trois mois la durée de sa mission d'observation qui devait s'achever le 30 septembre. Le seul souci de ce comité de sages qui va entamer des discussions avec Omar El Béchir c'est de lui donner des assurances pour le convaincre d'accepter l'aide internationale pour l'arrêt des exactions et la protection des populations civiles. Ce comité est présidé par le chef de l'Etat du Nigeria Olusegun Obasanjo, le président gabonais Omar Bongo Ondimba et du président du Sénégal Abdoulaye Wade, coordonneur de l'initiative. Cheikh Tidiane Gadio a précisé que cette initiative rejoint les préoccupations du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine dans sa séance du 10 mars 2006 dans la perspective de trouver des solutions de sortie de crise. Il faudra trouver les voies et moyens de dialogue et de discussions pour amener le président El Béchir à accepter les forces onusiennes, a dit M. Gadio sans donner d'autres pécisions sur le contenu du message qui sera délivré au président soudanais. ADL/ADC