La FIDH appelle à l'abolition universelle de la peine de mort

Présidence de la République

Dakar, 9 oct (APS) - La Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH) et ses organisations membres et partenaires a réitéré, lundi à la veille de la journée mondiale contre la peine de mort, son appel en faveur de l'abolition universelle de la peine de mort. Placée cette année sous le thème la peine de mort : les échecs de la justice , la journée mettra l'accent sur les violations des normes internationales, notamment du droit à un procès équitable, dans les cas où la peine de mort est appliquée, souligne un communiqué parvenu à l'APS. Rappelant que depuis 2003, 15 missions d'enquête ont été menées sur tous les continents, la FIDH souligne qu'elle envoyé des missions dans 5 pays : le Pakistan, le Botswana, le Maroc, la Jordanie et l'Azerbaïdjan. Ces missions avaient un double objectif : s'assurer que les prisonniers condamnés à mort ont eu droit à un procès équitable et que les conditions de détention dans les couloirs de la mort sont conformes aux normes internationales, lit-on dans le communiqué. A l'occasion de la Journée mondiale 2006, la Coalition mondiale attirera l'attention sur cinq cas emblématiques qui illustrent les échecs des systèmes pénaux en Chine, en Iran, au Nigeria, en Arabie Saoudite et aux Etats-Unis, ajoute le communiqué. La FIDH est membre de la Coalition mondiale contre la peine de mort. Cette coalition est composée de plus de 50 organisations, y compris non gouvernementales, des associations d'avocats, des collectivités locales et régionales et des syndicats. BHC/AD