Baisse annoncée du prix du pain en décembre

Economie

Dakar, 20 sept (APS) - Le prix de la baguette de pain va connaître au mois de décembre prochain une baisse d'au moins 25 francs CFA, consécutive à une diminution du prix de la farine de plus de 11.221 francs CFA sur la tonne, une mesure effective depuis lundi. Cette mesure a été rendue possible par une cogestion entre les meuniers et les autorités, a notamment expliqué au quotidien national Le Soleil, le ministre du Commerce, Ousmane Ngom. Notre objectif est de renforcer cette baisse, a déclaré le ministre du Commerce, rappelant que c'est conformément aux instructions qui nous ont été données par le chef de l'Etat qui nous a demandé de travailler sans désemparer pour arriver à une baisse des denrées de première nécessité. Ousmane Ngom a évoqué également la collaboration et la cogestion que nous pratiquons avec les professionnels du secteur, plus précisément avec les meuniers et avec les boulangers pour expliquer cette baisse. Ils ont accepté d'aller dans la même direction que l'Etat, a dit le ministre. Parlant de l'importation du sucre, le ministre a déclaré que c'est une denrée stratégique pour le pays qui est particulièrement surveillée par les autorités. Selon lui, des instructions ont été données pour que, rapidement, on puisse arriver à une baisse des produits. Toutefois, s'agissant du sucre, il y a une convention qui organise les relations entre l'Etat du Sénégal et la Compagnie sucrière sénégalaise, a-t-il rappelé, soulignant que dans le cadre de la concertation et du dialogue que nous avons avec tous les acteurs économiques, nous avons déjà institué des rencontres avec les responsables de ces structures pour voir comment nous pouvons arriver très rapidement à la mise en œuvre de cette volonté politique clairement affirmée par le chef de l'Etat. Ousmane Ngom a, par ailleurs, annoncé que 30 tonnes de produits impropres à la consommation ont été saisies. Il s'agit essentiellement de volailles présentant des bactéries très dangereuses, selon le ministre non sans déplorer le fait que certains importateurs ne disposent pas de chaînes de froid pour assurer une température constante aux produits alimentaires qu'ils importent. L'une de mes premières actions lorsque je suis arrivé à la tête de ce département, c'était la destruction de près de 25 tonnes de produits impropres à la consommation, a rappelé le ministre. Ousmane Ngom a été nommé ministre du Commerce le 19 juillet dernier, en remplacement de Awa Guèye Kébé. AD/CTN