Le Conseil des ministres de l'UEMOA réaffirme la nécessité d'accélérer la croissance économique dans l'Union

Economie

Dakar, 18 sept (APS)- Le Conseil des ministres de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) a, lors de sa réunion du 17 septembre à Lomé, réaffirmé la nécessité pour cet espace économique d'accélérer la croissance économique, selon un communiqué reçu à l'APS. Après avoir arrêté les directives de politiques de la monnaie et du crédit pour l'année 2005, les ministres ont indiqué que le principal défi de l'Union demeure l'accélération de la croissance économique. Mais la réalisation de cet objectif nécessite la mise en œuvre de politiques axées sur le renforcement de l'assainissement des finances publiques et la poursuite des réformes structurelles, ont-ils estimé. En particulier, ils ont insisté sur la restructuration des filières agricoles, l'amélioration de la compétitivité des économies de l'Union et l'approfondissement de l'intégration régionale à travers notamment la mise en œuvre du Programme économique régional. Sur un autre plan, les ministres ont exhorté l'ensemble des Etats membres à entretenir des relations de coopération harmonieuse avec les partenaires au développement, en vue de mobiliser un volume approprié de ressources extérieures en appui aux efforts d'ajustement interne. Au titre des décisions prises, le conseil a approuvé les orientations proposées dans le rapport d'évaluation des activités des agréés de change manuel dans l'Union au titre de l'année 2003, axées notamment sur la mise en place d'un dispositif de surveillance et de contrôle de ces structures. Les membres du Conseil ont, en plus, pris acte de l'état d'avancement de la mise en œuvre des nouveaux systèmes de paiement de l'UEMOA. Ils ont, en outre, pris connaissance de l'état d'exécution des programmes de restructuration du système bancaire dans l'UEMOA, des opérations et résultats des banques et établissements financiers pour l'exercice 2003, ainsi que de l'évolution des activités de micro-finance dans l'Union à fin juin 2004. ASG