Le Sénégal interlocuteur de la première puissance industrielle d'Europe, selon Abdoulaye Wade

Présidence de la République

Dakar, 8 sept (APS) - La récente visite d'amitié que le président de la République a effectuée en Allemagne positionne le Sénégal comme l'un des interlocuteurs de la première puissance industrielle de l'Europe, a déclaré vendredi Abdoulaye Wade à son retour à Dakar. Cette visite positionne le Sénégal comme l'un des interlocuteurs de la première industrielle de l'Europe (l'Allemagne), a dit le président de retour d'un voyage qui l'a également mené en Suisse. Il a évoqué avec les responsables allemands des dossiers internationaux tels que l'Iran. Les foyers de tension en Afrique comme que la Côte d'ivoire, la RD Congo et le Darfour ont également suscité beaucoup d'intérêt de la part des responsables qui ont voulu connaître la position du Sénégal sur ces questions, a précisé le président. Le président Kohler a promis que l'Allemagne va renouer avec la tradition qui consistait à inviter des chefs d'Etat africains aux débats du G8 lorsqu'elle assumera l'année prochaine pendant six mois, la direction de ce club des pays les plus industrialisés du monde, a dit le chef de l'Etat. Une décision qui a été confirmée par la chancelière Angla Merkel et le ministre des Affaires étrangères, selon Abdoulaye Wade. Qualifiant cette décision de très importante, il a ajouté que les responsables allemands ne conçoivent absolument pas que le G8 se réunisse sans la présence des africains. Le président s'est félicité de l' esprit particulièrement ouvert dont ont fait montre les autorités allemandes -- ce que nous ignorions, a-t-il dit, non sans relever les préjugés qui subsistent lorsqu'on est à distance. Côté allemand, par exemple, les responsables avaient pensé que le Sénégal est la chasse gardée de la France, a-t-il noté, ajoutant qu'ils ont demandé est-ce que vous pensez que nous pouvons venir faire ceci, cela ?. Ainsi, pour ne pas gêner la France, ils s'arrêtent à l'Afrique du Sud et au Ghana. Le Sénégal est indépendant depuis 1960, vous vous trompez, notre politique est ouverte à tout le monde, a été la réponse à cette question, a dit le président qui leur a montré l'environnement économique du sénégal. Ce qui a été une découverte pour les Allemands, selon lui. Chaque fois, je lançais un appel au secteur privé, a poursuivi Abdoulaye Wade, ajoutant je crois que ça a été entendu. Conformément à son vœu d'avoir au moins dans les mois qui viennent (...) trois entreprises allemandes, cinq ou six entreprises allemandes s'étaient annoncées pour venir investir au Sénégal avant leur départ. Une expérience a été tentée avec la société allemande d'agro-alimentaire IBM, mais n'avait pas réussi, du fait que l'Etat sénégalais avait changé de formule, s'est-il souvenu. IBM étant spécialisée dans la transformation des fruits alors que le gouvernement du Sénégal avait décidé de décentraliser la transformation vers les communautés rurales, notamment avec les entreprises individuelles et familiales, a encore rappelé le président. Je les (le président et la chancelière) ai invités et ils vont venir au Sénégal, a dit le chef de l'Etat sans préciser les dates de ces visites. ADI/ADC