Madrid renforce le dispositif sénégalais de lutte contre l'émigration clandestine

Présidence de la République

Dakar, le 21 août (APS) - L'Espagne a promis deux patrouilleurs, un hélicoptère, 50 motos de plage et 20 véhicules Pick-up pour mieux surveiller les côtes sénégalaises contre les départs d'émigrés clandestins, a annoncé le ministre sénégalais de l'Intérieur, Me Ousmane Ngom. Des démarches sont entreprises avec le gouvernement Espagnol pour trouver des solutions à ce problème, a-t-il déclaré ajoutant que l'importance que l'Espagne accorde à l'émigration clandestine, montre la parfaite relation entre les deux pays. Suite à l'arrivée ce week-end d'un afflux de migrants clandestins ouest africains sur les îles espagnoles des Canaries, Madrid a dépêché à Dakar, et dans d'autres capitales africaines, son ministre de l'Intérieur (Alfredo Pérez Rubalcaba) et son secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères (Bernardino Leon Gross). Pour sa part, le ministre de l'Intérieur espagnol a soutenu que son gouvernement compte proposer de nouvelles formes de financement des projets africains pour lutter contre l'émigration clandestine. L'Espagne va doubler dès l'année prochaine son aide internationale au développement estimé environ a 650 millions d'euros, a-t-il ajouté. Pour arrêter cette arrivée massive (17 000 migrants clandestins interceptés depuis janvier) dans l'archipel des Canaries, l'Espagne va contribuer au développement du continent africain, selon le ministre. Il a aussi invité l'Afrique, le Sénégal en particulier à s'investir davantage dans la recherche de solutions à l'émigration clandestine. Le Sénégal a proposé le plan REVA (retour vers l'agriculture) et l'implication des jeunes dans le développement du transport et du tourisme peut être une solution à ce problème, a rappelé le ministre sénégalais tout en demandant à l'Espagne de respecter la dignité des personnes victimes du phénomène. ID/ADL/SAB