Les deux pays d'accord sur la stratégie de lutte contre l'émigration clandestine

Présidence de la République

Dakar, 21 août (APS) - Les gouvernements de l'Espagne et du Sénégal sont d'accord sur la façon de traiter la question de l'émigration clandestine, a déclaré, lundi à Dakar, le ministre espagnol de l'Intérieur, Alfredo Peres Rubalcaba, arrivé le même jour pour une visite dans la capitale sénégalaise. S'exprimant au cours d'une rencontre avec son homologue sénégalais, il a notamment indiqué que l'Espagne et le Sénégal ont convenu de renforcer les liens pour mettre fin à l'émigration clandestine. Il a ajouté que pour faire face à cette situation d'urgence les deux Etats ont décidé de prendre des mesures urgentes pour renforcer la stratégie de lutte contre ce fléau. Dans l'optique de renforcer davantage le contrôle de l'émigration clandestine, la gendarmerie espagnole va travailler conjointement avec celle du Sénégal, a dit M. Rubacaba avant d'ajouter que la lutte contre la pauvreté est toutefois le seul moyen de faire face au problème de l'émigration. Nous faisons face aux mêmes problèmes. Il faut travailler sur le moyen à long terme pour faire face à la situation humanitaire qui affecte l'Espagne, a indiqué le ministre de l'Intérieur espagnol. Pour sa part, le ministre de l'Intérieur et des collectivités locales, Me Ousmane Ngom, a souligné que le Sénégal et l'Espagne ont la même vision de lutte contre l'émigration clandestine. Il faut traiter avec dignité les personnes victimes de l'émigration, a-t-il plaidé avant d'ajouter que Dakar et Madrid ont opté pour une gestion commune du phénomène de l'émigration clandestine. Ainsi, avec l'aide de l'Espagne, les moyens aériens seront disponibles pour contrôler les côtes sénégalaises (730 km), selon maître Ousmane Ngom. JD/ADL/CTN