L'international sénégalais Pape Malick Ba veut prendre la nationalité tunisienne

3

Dakar, 2 juil (APS) - L'International sénégalais Pape Malick Ba, sociétaire du CSS de Tunisie, récent vainqueur du premier trophée de la Ligue des Champions Arabes à Beyrouth (Liban),a révélé avoir pris la décision de prendre la nationalité Tunisienne. Je suis un professionnel et après une longue période de réflexion, j'ai décidé de prendre la nationalité tunisienne a -t-il déclaré dans un entretien téléphonique accordé au correspondant de l'APS, soulignant qu'actuellement, j'ai donne mon accord de principe et le dossier de naturalisation suit son cours. Se présentant comme le premier supporter des Lions, Pape Malick Mbaye explique son projet de sa naturalisation est une idée du président de la fédération tunisienne de football, au la finale de la ligue des champions Arabes Si j'avais la conviction d'être convoqué en équipe nationale avant ou après la CAN, je ne prendrait pas une telle décision, a-t-il dit, ajoutant : je suis sénégalais et je suis fier de l'être. Etant enfant, a-t-il poursuivi, j'ai toujours rêve jouer en équipe nationale. J'ai fais toutes les démarches possibles auprès de certains dirigeants, notamment Ablaye Sarr, adjoint de Guy Stephan, que j'ai rencontre l'année dernière à Dakar. Je n'ai jamais exige de jouer en sélection "A", mais que l'on me mette a l'épreuve. C'est dommage, car j'ai eu le sentiment que les responsables du football de mon pays n'ont pas cru en moi. L'international sénégalais a également indiqué que l'entraîneur de l'équipe Tunisienne, le français Roger Lemmere, n'a cessé de faire des pressions auprès de la FTF pour m'amener a prendre la nationalité tunisienne. Les dirigeants du football tunisien ne se sont pas arrêtés à cela puisqu'ils ont supporté aussi les frais de transport et d'hospitalisation de mon père alité depuis plus de deux ans, a-t-il poursuivi. Je suis convaincu que si les dirigeants Tunisiens font des mains et des pieds pour m'avoir dans l'équipe Nationale, cela est du à mon talent, a-t-il affirmé. Parlant de la finale remportée à Beyrouth, Pape Malick Ba, précise, cela n'a pas été facile, car il fallait jouer 17 matchs et à chaque fois que j'ai inscrit un but, les supporters pouvaient lire sur mon survêtement +Allez les Lions de la Teranga+. Ce trophée est le seul cadeau que je pouvais offrir au club, où j'ai suivi toute ma formation et où j'évolue depuis 7 ans, ajoute-t-il, précisant avoir eu plusieurs contacts en Europe et en Turquie ainsi qu'auprès des autres équipes rivales en Tunisie. Mais, si toutefois, je ne vais pas jouer dans un autre club étranger, je resterai dans mon équipe où je suis considéré comme le fils" du club. MM/OF/LTF/ALS --- 21h 47mn/GMT