La médiation du président Wade encore sollicitée

Présidence de la République

Dakar, 10 août (APS) - Le président Idriss Déby Itno compte sur la médiation du président Abdoulaye Wade lequel peut beaucoup contribuer pour éviter une déstabilisation de la région, a déclaré le Premier ministre tchadien Pascal Yoadimnadji, jeudi au sortir d'une audience avec le chef de l'Etat sénégalais. M. Yoadimnadji a indiqué à la presse que si la rencontre entre les présidents Déby Itno et Omar Hassan El Béchir du Soudan a eu lieu à Ndjamena (mardi), c'est grâce à la médiation du président Wade. C'est depuis le sommet de Banjul (de l'Union africaine). Il l'a continuée ici et si le président El Béchir a fait le déplacement c'est grâce aux bons offices du président Wade, a-t-il estimé. Il (Déby Itno) compte sur lui (Wade) car il n'y a pas d'accord écrit, a-t-il souligné. Il y a eu de bonnes discussions mais il n'y a pas d'accord, ajouté le ministre sénégalais des Affaires étrangères Cheikh Tidiane Gadio estimant que le mini-sommet a été compromis après le départ du président Wade de Ndjamena. La rencontre de Dakar est reportée, mais c'est bien maintenu et dans les jours à venir, elle sera fixée, a assuré l'émissaire du président Déby auprès de son grand frère pour le remercier d'avoir fait le déplacement lors de son investiture pour son troisième mandat et le remercier de sa médiation pour ramener la paix dans le Darfour. M. Gadio a annoncé que les présidents Déby Itno et El Béchir qui ont sollicité la médiation du dirigeant sénégalais comptent venir à Dakar à une date qui sera fixée prochainement. Il a révélé que ces deux chefs d'Etat ont présenté leurs excuses après le report du sommet qui devait les réunir mercredi après-midi à Dakar. On n'est propriétaire d'aucune médiation, ce qui est important c'est tout ce qui peut ramener la paix entre le Tchad et le Soudan, et dans cette région, a-t-il poursuivi. La rencontre devait servir de mission de conciliation entre les leaders soudanais et tchadien, avait expliqué le président Wade qui a achevé lundi dernier une visite officielle de quatre jours au Soudan. Il s'est rendu mardi à Ndjaména pour assister à l'investiture de Idriss Déby Itno réélu pour un mandat de cinq ans à la tête du Tchad. Omar Hassan El Béchir était aussi à Ndjaména où il a assisté à la cérémonie de prestation de serment de son homologue tchadien. Les deux pays ont décidé, au cours d'une rencontre, de rétablir leurs relations diplomatiques rompues en avril dernier. Ils s'accusent mutuellement de servir de base à des rebelles opérant de part et d'autre de leurs territoires. SAB/ADC