Wade et El Bashir demandent la libération des personnalités palestiniennes arrêtées par Israël +++Envoyé spécial : Aboubacar Demba Cissokho+++

Présidence de la République

Khartoum, 8 août (APS) - Le président Abdoulaye Wade et son homologue soudanais Omar Hassan El Bashir, ont exigé de l'Etat d'Israël de libérer toutes les personnalités palestiniennes arrêtées par l'Etat hébreu, indique le communiqué conjoint rendu public, mardi à Khartoum, à la fin de la visite du chef de l'Etat. S'agissant de la question palestinienne, les deux chefs d'Etat ont exigé la libération immédiate de toutes les personnalités palestiniennes arrêtées par l'Etat d'Israël, lit-on dans le communiqué qui a marqué la fin d'une visite officielle de trois jours effectuée par le président Wade au Soudan. Les deux chefs d'Etat ont en outre donné une nouvelle fois une marque de solidarité envers le peuple palestinien en lui réaffirmant leur soutien et surtout en se prononçant pour l'obtention par celui-ci de son indépendance et sa constitution en Etat. Ils ont, selon le communiqué conjoint, réaffirmé leur soutien indéfectible au peuple palestinien dans sa lutte pour recouvrer ses droits légitimes et inaliénables et à la création d'un Etat indépendant et souverain, avec Jérusalem comme capitale. Se prononçant sur l'arrêt de l'aide de la communauté internationale en direction des Palestiniens, le président Wade et son hôte ont fait part de leur désir de voir cette aide reprendre. Ils ont ainsi lancé un appel à la communauté internationale pour qu'elle continue à apporter au peuple palestinien toute l'assistance matérielle et financière nécessaire, poursuit le communiqué. Les deux chefs d'Etat ont par ailleurs réaffirmé leur condamnation sans réserve du terrorisme dans toutes ses formes et manifestations et souligné leur engagement à tout mettre en œuvre pour éradiquer définitivement ce phénomène. Ils ont exprimé leur rejet total de toutes tentatives visant à lier le phénomène terrorisme à l'islam, religion de paix et de tolérance, ont-ils conclu dans le communiqué conjoint. ADC/ABK/SAB