Mohamed Ould Merzoug : l'OMVS a changé de programme et de démarche

Présidence de la République

Dakar, 8 août (APS) - L'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) a changé de programmes et de démarches, a déclaré le Haut commissaire, Mohamed Salem Ould Merzoug dans un entretien exclusif avec l'APS, mardi à Dakar. Ces changements entraînent de nouvelles perspectives et l'OMVS de 2000 n'est pas comme celui d'aujourd'hui, a ajouté M. Ould Merzoug. Dans le passé, l'organisation ne s'intéressait qu'à l'agriculture, mais maintenant avec la création de l'usine hydroélectrique de Manantali (Mali), on développe l'agriculture et l'énergie, a expliqué le Haut commissaire. Maintenant on vise à ce que les politiques d'aménagements prennent en compte toutes les préoccupations des Etats et des populations, a-t-il souligné, indiquant qu'une politique d'aménagement d'un bassin peut se faire qu'à long terme. Avant, on cherchait des financements. Mais à présent, on travaille sur des projets de 2020 et nous voulons faire en sorte que les bailleurs de fonds adhèrent à nos projets, selon le Haut commissaire. Nous voulons, a-t-il ajouté, créer les conditions qui permettent aux populations de mieux bénéficier des effets induits de notre politique d'aménagement. L'OMVS regroupe la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal. MMB/AD/CTN